1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Environnement : aura-t-on assez de métaux pour assurer la transition énergétique ?
3 min de lecture

Environnement : aura-t-on assez de métaux pour assurer la transition énergétique ?

Les mines de cuivre actuellement en exploitation ne vont pas pouvoir produire plus à l'avenir, un problème pour la transition énergétique.

Une usine où le minerai de cuivre est traité
Une usine où le minerai de cuivre est traité
Crédit : DR
Environnement : aura-t-on assez de métaux pour assurer la transition énergétique ?
00:03:19
Environnement : aura-t-on assez de métaux pour assurer la transition énergétique ?
00:03:19
Micro générique Switch 795x530
Jean-Marc Jancovici - édité par William Vuillez

On va parler ce samedi des méthodes de la transition. Aujourd'hui, c'est un terme qui est souvent employé pour transition énergétique et plus précisément ce qui devrait nous permettre de nous passer de pétrole, gaz et charbon, qu'on appelle les combustibles fossiles, pour les remplacer par autre chose. Aujourd'hui, quand on utilise du pétrole, du gaz ou du charbon, très souvent, on utilise un gaz ou un liquide

À l'avenir, si on a beaucoup moins de pétrole, de gaz et de charbon, ce qu'on va utiliser, c'est beaucoup plus de l'électricité. Et quand on a des appareils qui sont électriques ou de la production électrique, il y a un métal qu'on voit apparaître de façon très significative, qui est le cuivre. Chacun sait qu'on fait des câbles électriques en cuivre, qu'il y a du cuivre dans les moteurs électriques et quand on va passer à l'électrification des usages ou si on y arrive, on va avoir besoin beaucoup plus de cuivre qu'avant

Et d'une manière générale, les métaux de la transition, ce sont tous les métaux dont on va avoir besoin pour faire des voitures électriques, des batteries, des moteurs électriques et éventuellement des générateurs électriques, des panneaux solaires, des éoliennes, etc. 

Les mines de cuivre ne vont pas pouvoir produire plus

C'est ça qu'on appelle les métaux de la transition. Alors, ces métaux de la transition aujourd'hui, ils ne posent pas de problèmes majeurs de disponibilité, mais quand on regarde ce qui s'est passé historiquement, en fait, dans les mines de cuivre, la teneur en cuivre est de plus en plus basse. Si on devait multiplier très fortement les appareils électriques, il y a une vraie question qui se pose, de savoir si on aura assez de cuivre ou assez de lithium, métal qu'on doit utiliser dans les batteries ou assez de cobalt, de nickel... 

À écouter aussi

En particulier sur le cuivre, l'Agence internationale de l'énergie a publié dans un rapport, il y a pas longtemps, une information qui est passée sous silence, qui est que les mines de cuivre actuellement en exploitation ne vont pas pouvoir produire plus à l'avenir. Elles vont arriver bientôt, à un moment où elles vont produire de moins en moins, tout simplement parce qu'il reste de moins en moins de métal à sortir de la mine. 

Or, c'est ennuyeux parce que, par exemple, si on veut faire de l'électricité avec des panneaux solaires plutôt qu'avec des grosses centrales à charbon, à gaz ou nucléaires, il faut dix fois plus de cuivre par kilowattheure. Si on veut électrifier les voitures, il faut cinq fois plus de cuivre par voiture. Si on veut les passer à l'électricité, il faut quelques kilos de lithium par voiture pour faire la batterie, etc. 

Un secteur très peu exploré

La vraie question qui se pose aujourd'hui et qui est un angle mort de toutes les politiques de transition c'est est-ce qu'on aura assez de métal pour être capable de remplacer par des voitures électriques le milliard de voitures à pétrole qu'on a sur Terre ? Et si on va être capable de déployer partout des éoliennes et des panneaux solaires pour nous fournir de l'électricité dite propre. 

Pour le moment, c'est un secteur qui est très, très peu exploré. La recherche sur ce sujet est embryonnaire, il y a quelques rares spécialistes de ce sujet en France et c'est totalement absent des réflexions gouvernementales. C'est une limite physique de plus qui n'est pas prise en compte dans les plans pour l'avenir.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/