1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. En Grande-Bretagne, on produit de l'énergie avec du chocolat
1 min de lecture

En Grande-Bretagne, on produit de l'énergie avec du chocolat

REPLAY - Outre-Manche, on produit désormais de l'électricité avec des résidus de cacao. Quand le chocolat remplace le pétrole.

Du chocolat. (Illustration)
Du chocolat. (Illustration)
Crédit : DAVID GANNON / AFP
En Grande-Bretagne, on produit de l'énergie avec du chocolat
01:41
Virginie Garin

Dans cette usine, basée près de Newcastle, on produit des chocolats, des chewing-gums et des bonbons aux fruits. Depuis l'automne dernier, tous les résidus sont transformés en énergie. Avant, ils partaient dans les égouts ou ils étaient donnés aux cochons dans les fermes de la région. Mais ces déchets devenaient trop volumineux.

Nestlé, qui possède les lieux, a installé un site de méthanisation. C'est une grosse cuve. On y met chaque année 1.200 tonnes de reste de cacao et toutes les eaux sales de l'usine. On brasse, on fait chauffer un peu.
On ajoute des bactéries qui digèrent la matière organique. Quand elles ont bien mangé, elles produisent un gaz qui est transformé en électricité. Cela permet de réduire les déchets et de fournir 8% de l'énergie dont a besoin l'usine.

La France a aussi adopté la méthanisation

En Grande-Bretagne, c'est le chocolat. Mais de plus en plus de fabricants agroalimentaires ont recours à la méthanisation. En France, on produit de l’énergie avec de la choucroute en Alsace, avec des endives dans le Nord, et avec du fromage dans les Alpes.

Les premiers producteurs à avoir utilisé cette technique sont des moines de l'abbaye de Tamié, en Savoie. Au lieu de jeter le petit lait - ce qui reste de la fabrication de leurs fromages -, ils ont décidé de le transformer en gaz. Ils s'en servent pour chauffer l'abbaye.

À lire aussi

Près de 150 usines de méthanisation existent aujourd'hui, pour recycler des déchets alimentaires et agricoles. La France est encore très loin de l'Allemagne, qui en compte 7.000. Le gouvernement voudrait multiplier par dix le nombre de sites d'ici à 2020.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/