2 min de lecture Politique

Élections municipales : l'âge pour voter va-t-il être abaissé à 16 ans ?

Une centaine d’élus appellent à abaisser le vote à 16 ans pour les élections municipales. C'est une expérience déjà tentée par quelques pays avec de divers résultats.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Élections municipales : l'âge pour voter va-t-il être abaissé à 16 ans ? Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Camille Guesdon

Selon une tribune du Journal du dimanche, 99 élus dont, l’ex LREM Cédric Villani, et 102 jeunes appellent à baisser la majorité pour voter à 16 ans aux élections municipales. Passer de 18 à 16 ans, qu'est-ce que ça change ? Il s’agirait d’une question d’égalité. 

À 16 ans il est possible de travailler, de consentir à l'impôt, de souscrire à la Sécurité sociale, de conduire accompagné d'un adulte et de s'émanciper du foyer ou encore créer une association. Mais c'est aussi l’âge où on devient responsable pénalement. Il manquerait un droit à tout cela, celui de voter. 

Si on abaissait le droit de vote à 16 ans selon le texte il y aurait 1,5 million de nouveaux électeurs potentiels. Puisque les plus jeunes seraient désormais plus à même de se faire un avis, je cite le texte "grâce aux réseaux sociaux". Et ils seraient prêts à mettre un bulletin à l’urne. Mais qu'est-ce qui le prouve ? On ne sait pas. En tout cas, le vote à 16 ans fait parler encore une nouvelle fois

Le vote à 16 ans est un serpent de mer de la politique française

Imaginé pour la première fois en 1994, après des assises de la jeunesse sous Édouard Balladur, il réapparaît avant chaque élection pour dire à quel point on se soucie de la jeunesse. La preuve on veut que la jeunesse vote. En 2002, Lionel Jospin voulait abaisser le vote à 17 ans, puis sous le mandat de François Hollande on réfléchit à une pré-majorité et Jean-Luc Mélenchon souhaitait le vote à 16 ans lors de la dernière élection présidentielle. 

À lire aussi
élections municipales
Haute-Savoie : municipales annulées à Annemasse après une trop forte abstention

C'est une tribune qui arrive un peu vite car la dernière fois qu’on en a parlé c’était en octobre dernier avec une proposition de loi inaboutie portée par le député Mathieu Orphelin. Actuellement 12 pays autorisent le vote à 16 ans, le plus souvent pour des élections locales comme certains États allemand ou la Norvège. Les plus avancées sont Malte en 2018 et l’Autriche dès 2007. Là-bas, dès l’abaissement de la majorité pour voter, les 16-18 ans se sont précipités dans l’isoloir, 90% des inscrits de cette tranche d’âge ont voté et puis peu à peu, comme dans la population générale, il y a eu une chute de la participation comme dans la plupart des pays ayant adopté le vote à 16 ans. 

Cela signifie-t-il que ça n'intéresse pas les jeunes ?

Au contraire, cela signifie qu’ils sont comme le reste de la société, peu enthousiasmés par la politique institutionnelle. Il est difficile de dire qu’un adolescent de 16 ans est immature en politique quand il y a autant d’abstention chez nous. Aux dernières municipales, l'abstention a atteint 72% chez les 18-34 ans contre 60% chez les autres classes d’âges. 

Par contre, l’époque est différente, l’attrait pour le vote n’est pas aussi puissant qu’en 1974 lorsque la majorité est passé à 18 ans. Aujourd’hui, il y a un sentiment plus fort d’un vote qui ne change pas grand-chose mais transformer les scrutins électoraux en sortie familiale, pourquoi pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Mineurs France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants