1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. ÉDITO - Le déficit français s'est détérioré, en dehors de la crise sanitaire
2 min de lecture

ÉDITO - Le déficit français s'est détérioré, en dehors de la crise sanitaire

La Cour des Comptes a publié un rapport sur la situation des finances publiques françaises qui s'est détériorée, en dehors de la cirse sanitaire liée au Covid-19.

L'entrée de la Cour des comptes, à Paris le 11 février 2014
L'entrée de la Cour des comptes, à Paris le 11 février 2014
Crédit : LCHAM/SIPA
ÉDITO - Le déficit français s'est détérioré, en dehors de la crise sanitaire
00:03:39
François Lenglet - édité par Théo Putavy

La situation s'est sensiblement détériorée, et en valeur absolue, et par rapport à nos voisins européens, selon l'audit sans fioritures de la Cour de Comptes, présidée par Pierre Moscovici. L'épidémie a joué un rôle important dans l'augmentation du déficit avec les aides aux entreprises et aux ménages, ainsi que les dépenses de santé, les vaccins, les tests, etc. Il serait pourtant imprudent se rassurer à si bon compte. 

Car le texte des magistrats de la Cour pointe le vrai problème : en dehors même de ces dépenses non récurrentes liées à la crise sanitaire, le déficit français s’est détérioré. C’est ce qu’on appelle le déficit structurel, indépendant et des accidents et des surprises de la conjoncture. Ce déficit structurel atteint aujourd’hui 5% du PIB, c’est deux fois plus qu’il y a trois ans.

Le déficit s'est dégradé pour deux raisons toutes simples : derrière l’écran du quoi qu’il en coûte, on a programmé tout d’abord des dépenses pérennes, comme celles du Ségur de la santé, qui a vu l’augmentation des traitements des professions de santé. Des baisses d’impôts ensuite, tout aussi pérennes, non financées par des économies, la baisse des impôts de production par exemple, ou la disparition progressive de la taxe d’habitation pour les Français qui la payent encore. 

9 milliards d'économies supplémentaires par an à l'horizon 2027

Se pose alors la question de la récente augmentation des infirmiers et infirmières. En prévoyant les financements correspondants, il aurait fallu réaliser des économies ailleurs, ce qui n’a pas été fait. Ces dépenses ne sont pas exceptionnelles, elles reviendront tous les ans. Faites ainsi, elles détériorent donc les fondamentaux français. Rien que pour le Ségur, il y en a quand même pour dix milliards. Et c’est davantage pour les baisses d’impôts. 

À lire aussi


D'autres pays européens pourront servir d'exemple. Il y a désormais deux groupes de pays en Europe. Les trainards, Belgique, Italie, Espagne et France, avec dette élevée, de l’ordre de 120% du PIB, et déficit creusé, environ 5% du PIB. Et de l’autre les ceux qui ont redressé la barre, Allemagne, Autriche et Pays-Bas, avec quasiment deux fois moins de dette, 60 à 80%, et deux fois moins de déficit, 3% seulement. Incroyable écart, qui met en péril la stabilité économique et politique de la zone euro. 

Un écart qui s’est en fait élargi. La Cour rappelle ainsi qu’en 2006, il y a quinze ans, les dettes françaises et allemandes étaient identiques, mesurées en pourcentage de la richesse nationale. Les trois mandats Sarkozy, Hollande et Macron ont fait diverger la France


L’actuel Président laisse donc à son successeur un bilan dégradé. Certes, il est possible que ce successeur ne soit autre que lui-même. Mais quel que soit le résultat de l’élection, si l’on veut retrouver une trajectoire soutenable à horizon 2027, il va falloir faire neuf milliards d’économies supplémentaires par an. Cela suppose de maîtriser les dépenses de façon bien plus stricte que tout ce qui a été fait depuis dix ans. Bon courage. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/