1 min de lecture Entreprises

Discrimination au travail : le physique est un critère "fréquent", dénonce le Défenseur des droits

L'apparence physique est "l'un des critères les plus fréquents de discrimination" au travail jouant parfois même sur le salaire, déplore Jacques Toubon, le Défenseur des droits. Il a donc tenu à rappeler la loi que les employeurs sont tenus de respecter.

Une femme au travail (illustration)
Une femme au travail (illustration) Crédit : iStock / Getty Images Plus
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Le physique dans le milieu professionnel, un tabou ? Dans une décision publiée ce mardi 15 octobre, le Défenseur des droits s'inquiète des discriminations fondées sur l'apparence physique dans le monde du travail. Il estime qu'elles sont trop souvent acceptées par les recruteurs comme par les victimes. 


"Selon plusieurs études et sondages, l'apparence physique est devenue l'un des critères les plus fréquents de discrimination", rapporte Jacques Toubon. Le Défenseur des droits constate que "le sujet est négligé" et "le contentieux très faible", car "la prise en compte de l'apparence est intégrée comme allant de soi" dans le monde du travail.

Le sujet est complexe car "les victimes ont du mal à rapporter la preuve d'avoir été discriminées" et les associations "portent peu ces sujets" dans le débat, déplore-t-il. 

Y a-t-il un lien entre physique et salaire ?

Selon certaines études, "les salariés jugés 'plus beaux', perçoivent des salaires en moyenne 12% plus élevés" que les personnes "au physique jugé 'disgracieux'" qui ont des salaires inférieurs de 11 à 15%. Par ailleurs, les femmes sont les plus touchées par ces discriminations. 

À lire aussi
Un carnet de tickets restaurant (Illustration). Cybersécurité
Ticket Restaurant : la maison-mère victime d'une cyberattaque

D'après un sondage réalisé pour le Medef en 2018, que l'on soit en contact de la clientèle ou non, le look, la beauté et le poids "sont considérés comme importants en matière professionnelle". "Dans notre société pétrie d'images, le poids des apparences est considérable", résume Jacques Toubon. 

Quelle est la loi à ce sujet ?

Le Défenseur des droits a jugé nécessaire de publier une "décision-cadre" dans laquelle il rappelle le cadre règlementaire sur la discrimination au travail. Ainsi, les employeurs doivent veiller à consigner expressément dans les documents écrits les contraintes éventuelles de présentation et de tenue vestimentaires justifiées par la nature de l'emploi. Ils doivent également prévenir et sanctionner toute discrimination et tout fait de harcèlement fondé sur l'apparence physique. Aussi, ils sont tenus de former leurs personnels aux droits et liberté des salariés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Droit du travail Discriminations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants