1 min de lecture Éducation nationale

Déconfinement : peut-on refuser de mettre son enfant à l'école le 11 mai ?

ECLAIRAGE - La réouverture des écoles doit se faire à partir du 11 mai, mais les parents sont-ils obligés d'y remettre leurs enfants ?

Des écoliers sur le chemin de l'école en France (illustration)
Des écoliers sur le chemin de l'école en France (illustration) Crédit : GILE MICHEL/SIPA
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a proposé ce mardi, une rentrée étalée à partir du 11 mai, ce qui est loin de faire l'unanimité. "Mes enfants ne retourneront pas à l'école, ils resteront à la maison à l'abri avec nous", lançait un parent d'élève ce mercredi matin sur RTL. Mais alors, a-t-on le droit de ne pas mettre son enfant à l'école à partir du 11 mai ?

Alors que cette reprise doit se faire "sur 3 semaines ", le ministre a évoqué "beaucoup de souplesse locale". Si une famille ne veut pas envoyer son enfant à l'école, ce sera possible mais dans ce cas, il aura l'obligation de suivre l'enseignement à distance. "Un élève ne sera jamais en dehors de l'obligation scolaire", a souligné Jean-Michel Blanquer.

Le ministre a également évoqué une souplesse laissée aux territoires pour apprécier la progressivité de la reprise. "On peut imaginer que dans certains endroits le confinement soit maintenu", a-t-il déclaré. Dans tous les cas, avant la réouverture des écoles, un "protocole sanitaire" sera établi. Si les conditions sanitaires ne sont pas respectées, l'établissement "ne rouvrira pas" ses portes, a-t-il assuré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Jean-Michel Blanquer École
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants