2 min de lecture Confinement

Déconfinement : comment obtenir la nouvelle attestation pour les trajets de plus de 100 km

Les déplacements à plus de 100 kilomètres de sa résidence devront être justifiés par une attestation à partir du 11 mai. En-dessous de 100 kilomètres ou dans son département d'origine, il faudra présenter un justificatif de domicile.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 7 mai 2020
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 7 mai 2020 Crédit : Capture d'écran
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

À partir du 11 mai, "il sera possible de sortir librement dans la rue sans attestation", dans une limite de 100 km autour de sa résidence, au-delà de cette limite, "une nouvelle attestation" sera nécessaire, a annoncé jeudi 7 mai le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner lors du point presse à l'issue du conseil des ministres. Les déplacement de moins de 100 kilomètres se feront avec un justificatif de domicile.

Une limite de 100 km "à vol d'oiseau" autour du lieu de résidence sera imposée si l'on quitte son département d'origine. "Pour permettre le contrôle de la règle des 100 km", une nouvelle attestation sera publiée pour aller au-delà de cette limite. À partir du 11 mai, il sera possible de l'imprimer, de la reproduire sur papier ou de la générer sur son smartphone à partir du site du ministère de l'Intérieur selon le même dispositif que l'actuelle attestation de déplacement dérogatoire. 

Les trajets supérieurs à 100 kilomètres devront être justifiés par un "motif impérieux", comme un deuil ou l'assistance à une personne vulnérable, ou un motif professionnel, par exemple, un métier exigeant la mobilité. Des contrôles sont d'ores et déjà prévus dans les gares, les aérogares, sur certains tronçons d'autoroute et à l'arrivée de certaines destinations touristiques, a prévenu le ministre. 20.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour faire respecter ces règles.

4 régions restent classées en rouge

Après deux mois de confinement globalement respecté sur l'ensemble du territoire, qui ont permis une nette décrue de la pandémie, "la France est divisée en deux", a constaté jeudi le Premier ministre, Édouard Philippe, accompagné de nombreux ministres, lors d'une conférence de presse à Matignon. Il a ainsi justifié "un processus très progressif, au minimum sur plusieurs semaines, pour sortir doucement mais sûrement du confinement en France".

À lire aussi
Dépistage à Inglewood en Californie, le 19 juin 2020 États-Unis
Confinement : la Californie fait marche arrière sur les services et commerces

Étant donné que le virus circule encore et que la tension et le risque de saturation dans les hôpitaux l'exigent, quatre régions (Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) restent classées en rouge, ainsi que le département de Mayotte, où le déconfinement est même renvoyé au-delà du 11 mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Christophe Castaner
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants