1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. DÉBAT - La France est-elle le nouveau paradis des milliardaires ?
2 min de lecture

DÉBAT - La France est-elle le nouveau paradis des milliardaires ?

Le patrimoine des 500 plus grandes fortunes continue d'augmenter, année après année. Une chance pour l'économie ou le signe d'un pays fracturé par les inégalités ?

Bernard Arnault et Emmanuel Macron
Bernard Arnault et Emmanuel Macron
Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP
La France est-elle le nouveau paradis des milliardaires ?
00:08:44
L'invité de 8h20 du 07 juillet 2022
00:08:44
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Benjamin Hue

Les ultra-riches sont de plus en plus riches. Le magazine Challenges vient de publier son classement annuel des 500 plus grandes fortunes de France. Parmi les chiffres marquants, le patrimoine cumulé de ces fortunes dépasse les 1.000 milliards d'euros. En hausse de 5% en un an, après une percée de plus 30% après le Covid

La France est-elle le nouveau paradis des milliardaires ? "La France est un pays défiguré par les inégalités sociales", estime Yann Brossat, porte-parole du Parti communiste français. "Ce qui me choque, ce n'est pas uniquement que ces grosses fortunes encaissent des sommes énormes. C'est que dans le même temps, beaucoup de Français qui ont travaillé toute leur vie n'arrivent pas à boucler leurs fin de mois", poursuit l'homme politique. "D'un côté, vous avez une accumulation de richesses. De l'autre, la sixième puissance économique au monde compte 10 millions de pauvres, 8 millions de personnes à l'aide alimentaire, 6 millions de chômeurs et 4 millions de mal-logés." 

"C'est vrai que ces chiffres peuvent paraître choquants. Après, il faut les remettre dans leur contexte. Ce sont des personnes qui paient de l'impôt en France. Je préfère des milliardaires qui paient de l'impôt en France que des millionnaires qui font de l'évasion fiscale. Après, il faut voir aussi comment on va repartager la valeur", répond Olga Givernet, députée Renaissance du département de l'Ain. 

"Le gouvernement nous a beaucoup expliqué que si les plus riches s'enrichissaient, ça profiterait à l'ensemble de la société. C'est d'ailleurs ce qui a justifié la suppression de l'ISF. Or, toutes les études, notamment France Stratégie qui dépend de Matignon, ont prouvé que ce n'est pas vrai et que l'ensemble de la société n'a pas profité de la fin de l'ISF. Ça n'a pas conduit les entreprises à faire des investissements supplémentaires", regrette Yann Brossat.

À écouter aussi

"Il faut rappeler que l'ISF s'est transformé en IFI, impôt sur les fortunes immobilières", observe Olga Givernet. "On voulait avoir l'économie qui repart. On a besoin d'une économie forte qui puisse rebondir malgré les crises. Et que nous puissions après mettre en place des dispositifs pour que tout le monde puisse en bénéficier". 

Selon elle, "il n'y a pas de ruissellement". "L'objectif, c'est d'avoir une France forte dans une Europe forte qui s'organise pour pouvoir aller taxer là où il y a besoin de taxer. Je rappelle que le gouvernement a été à la manœuvre pour taxer les Gafa, qu'il y ait un juste retour de cette taxation pour que tout le monde puisse en bénéficier". La taxe Gafa a rapporté 277 millions d'euros en 2019, 375 millions d'euros en 2020 et 358 millions d'euros l'an passé. Elle pourrait rapporter 518 millions en 2022.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/