1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : vers une libération des détenus malades et en fin de peine ?

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a ouvert la voie, ce vendredi 20 mars, à une libération anticipée des détenus malades et d'autres en fin de peine.

Deux surveillants dans une prison, en France (illustration)
Deux surveillants dans une prison, en France (illustration) Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

En Italie, dans les prisons, les mesures de confinement prises pour enrayer l'épidémie de coronavirus ont provoqué des mutineries violentes qui ont fait plusieurs morts. En France, le gouvernement a été appelé à prendre des décisions fortes pour éviter ce scénario.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a ouvert la voie ce vendredi 20 mars à la libération anticipée de détenus malades et d'autres en fin de peine.

Dans le cadre de la loi sur l'état d'urgence sanitaire, "je vais travailler d'une part sur les détenus malades, qui ont d'autres maladies que le coronavirus, et d'autre part sur les personnes à qui il reste moins d'un mois de détention à faire", a expliqué la garde des Sceaux sur Franceinfo. "Nous pouvons procéder à leur retrait des établissements", a-t-elle aussi ajouté.

Le personnel pénitentiaire attend des masques

Nicole Belloubet a également demandé aux procureurs de veiller à ce qu'il y ait "moins de personnes qui entrent (en prison)", en ne faisant pas exécuter les courtes peines. "C'est relativement facile car la délinquance a baissé depuis quelques jours", en raison de la présence de "beaucoup de policiers dans les rues".

À lire aussi
L'hôtel de ville de Laval (illustration) coronavirus
Les infos de 18h - Coronavirus en Mayenne : les manifestations suspendues à Laval

Par ailleurs, la ministre de la Justice a assuré que les 100.000 masques promis pour les prisons "seront dans les établissements pénitentiaires au plus tard lundi (23 mars, ndlr)". "Ils sont destinés en priorité aux personnels pénitentiaires qui sont en contact avec des détenus suspects ou sur lesquels repose un doute."
Un seul cas de coronavirus a été confirmé parmi les détenus en France. Il s'agit d'un homme de 74 ans qui est décédé lundi 15 mars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Confinement Nicole Belloubet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants