3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : qui va fournir des masques et à partir de quand ?

ÉCLAIRAGE - Tandis que le déconfinement est dans tous les esprits, la question des masques est au cœur des interrogations. Plusieurs municipalités ont d'ores et déjà annoncé la distribution de masques à leurs citoyens.

Une femme qui porte un masque à la gare Saint-Lazarre à Paris (illustration)
Une femme qui porte un masque à la gare Saint-Lazarre à Paris (illustration) Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Marie Gingault

Le 11 mai est dans toutes les têtes, et pourtant cette date ne sonnera pas le retour à la normale mais bel et bien le début d'une nouvelle étape. Tandis que la date du déconfinement approche, la distribution de masques est une nécessité.

La secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher l'a annoncé dans un entretien aux Échos le 21 avril, des masques grand public devraient être distribués aux Français à compter du 4 mai. "L'État contribuera à doter en masques grand public les citoyens dès que possible par les canaux de distribution les mieux adaptés. De premières expérimentations seront faites à partir du 4 mai", a-t-elle déclaré, précisant que différents mode de distribution étaient envisagés.

S'il sera possible de s'en procurer via des sites de e-commerce ou via la plateforme de l'Afnor, des masques réutilisables en tissu seront également disponibles dans des lieux tels que les supermarchés, bureaux de tabac, pharmacies ou mairies. Plusieurs d'entre elles ont d'ores et déjà annoncé la distribution prochaine de masques à leurs habitants.

Île-de-France

À Paris Anne Hidalgo a déjà annoncé que 500.000 masques seraient distribués gratuitement aux Parisiens d'ici la fin du mois. Des masques "homologués, en tissu et lavables" a précisé la maire de la capitale. Dans les prochaines semaines plus de 2 millions de masques seront distribués aux habitants. 

À lire aussi
Une personne travaillant en télétravail (illustration) coronavirus
Coronavirus : un salarié en télétravail peut-il bénéficier de la prime transport ?

"À la mi-mai, tous les Parisiens pourront être équipés" promet Anne Hidalgo qui chiffre à 3 millions d'euros le coût pour la ville de Paris. La maire précise néanmoins que les personnes fragiles, atteintes de maladies chroniques ou les femmes enceintes, seraient prioritaires dans l'acquisition de ces masques.

Par ailleurs, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et de Île-de-France mobilités a annoncé que la région équipera gratuitement en masques les voyageurs des transports en commun "pendant les premières semaines du déconfinement".

D'autre villes de la région parisienne ont elles aussi annoncé une distribution prochaine de masques. C'est le cas de Clichy dans les Hauts-de-Seine (92) qui a annoncé que 70.000 masques en tissu destinés aux habitants sont attendus pour le lundi 27 avril. 

La commune de Rueil-Malmaison également dans les Hauts-de-Seine a quant à elle déjà commencé sa distribution. Des masques alternatifs normés, fabriqués par des volontaires, précise Cnews. Deux masques sont distribués dans des enveloppes déposées dans chaque boîte-aux-lettres de la ville, qui en compte 36.000. Jeudi 16 avril, déjà 6.600 masques avaient été distribués.

Nice

La ville de Nice (06) a de son côté commandé 1,2 million de masques fabriqués par cinq entreprises françaises. Il s'agit de masques barrières homologués qui peuvent être portés de quatre à six heures par jour, et qui sont lavables jusqu'à dix fois, a précisé la municipalité. 

Le maire de la ville Christian Estrosi avait promis deux masques à chaque habitant avant le déconfinement. La mairie annonce avoir déjà reçu plus de 200.000 commandes en cinq jours. Le coût total pour la ville est de 3 millions d'euros. 

La Rochelle

En Charente-Maritime (17), la distribution de masques démarrera lundi 27 avril "de manière progressive" a précisé la municipalité. Seront équipés en priorité "les bénévoles mobilisés auprès de la population et aux personnes régulièrement suivis par le service de Santé Publique et Accessibilité" ainsi qu'à leur aidant. Ces masques sont fabriqués dans la région. 

Parallèlement une seconde "filière de production" est en route. "Près d’une cinquantaine d’agents de la Ville, des bénévoles d’associations et de centres sociaux, et des particuliers" se mobilisent afin de créer des masques normés. De cette production sont attendus 10.000 masques par semaine, également disponible dès la fin du mois.

Pau

Dimanche dernier dans le Grand Jury, François Bayrou a détaillé le dispositif pour la ville de Pau (67), concernant les masques. "Pour la population, nous avons décidé de commander 500.000 masques que nous faisons fabriquer par des entreprises locales. Nous espérons en avoir suffisamment pour le 11 mai. Les 500.000 sont prévus pour le mois de juin" a déclaré le maire de la ville et président du MoDem. 

Des masques qui seront distribués gratuitement "à tous ceux qui en ont besoin, mais nous allons demander à ceux qui le veulent une contribution à hauteur du prix du masque". Un "geste de solidarité" estimé à 3 euros.

Grenoble

Dans l'Isère, à Grenoble (38), le maire de la ville Éric Piolle a passé une commande de 175.000 masques en tissu grand public, destinés aux Grenoblois. La ville a prévu de fournir un masque à chaque habitant avant le 11 mai. La distribution de ces masques "confectionnés par des entreprises locales" est en préparation, d'après la mairie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants