2 min de lecture Solidarité

Coronavirus : Pernod Ricard fait don de 70.000 litres d'alcool pour fabriquer du gel désinfectant

Le groupe de spiritueux Pernod Ricard va offrir une partie de ses stocks d'alcool au laboratoire Cooper, qui fournit l'ensemble des pharmacies de France en gel désinfectant.

Des bouteilles de Ricard (illustration)
Des bouteilles de Ricard (illustration) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Bastien Hauguel et AFP

Face à l'épidémie de nouveau coronavirus, Pernod Ricard a décidé de se montrer solidaire. Mercredi 18 mars, le groupe de spiritueux français a annoncé, dans un communiqué, qu'il allait offrir 70.000 litres d'alcool pour permettre la fabrication de gel hydroalcoolique. Ce don conséquent ira au laboratoire Cooper, qui fournit l'ensemble des pharmacies de l'Hexagone en gel, afin d'éviter la pénurie.  

"Ce don de la part de la société Ricard permettra à Cooper d'accroître encore ses livraisons d'alcool aux pharmacies qui peuvent désormais produire du gel hydroalcoolique, soit l'équivalent d'environ 1,8 million de flacons individuels de 50 ml", précise la société. L'équivalent du don sera par la suite reversé à des associations en lien avec le secteur de la santé.

Dans le reste du monde, d'autres sociétés du numéro 2 mondial des vins et spiritueux ont entamé des démarches similaires, en Suède (Absolut Vodka), en Irlande (Irish Distillers), en Espagne (Pernod Ricard Spain) ou aux Etats-Unis (diverses distilleries), notamment. "Nous sommes très heureux de ce partenariat avec la Société Ricard", déclare Sébastien Lucot, directeur général du laboratoire Cooper, dans ce communiqué, qui indique avoir augmenté ses capacités de production par cinq en un mois.

Le sucrier Tereos laisse cinq de ses usines à disposition

Tereos, deuxième sucrier mondial et un des leaders de la production d'alcool, engage de son côté "cinq de ses usines dans la fabrication de gel hydroalcoolique". Ces cinq usines sont celles "d'Artenay (Loiret), Origny-Sainte-Benoite (Aisne), Lillers (Pas-de-Calais), Morains (Marne) et Nesle (Somme) situées dans le Nord, le Grand-Est et le Centre".

À lire aussi
Parlons-Nous du 13 avril 2020 Parlons-nous
L'amour comme révélateur de nos failles

Ces infrastructures "disposent du savoir-faire nécessaire à la fabrication d'alcool pharmaceutique et de capacités importantes qui font de Tereos le premier producteur d'alcool en France", souligne dans un communiqué le groupe, qui entend apporter ainsi "sa contribution à la solidarité nationale". Cette production, qui pourra atteindre 11.000 litres par semaine, sera mise à disposition gratuitement des Agences régionales de santé et des hôpitaux des régions proches, qui connaissent des situations très critiques en période de forte demande due à l'épidémie de coronavirus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Solidarité Santé Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants