1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : "On fait office de main d’œuvre à bas prix," déplore une étudiante infirmière

TÉMOIGNAGE - Naiza, étudiante infirmière, raconte avoir été appelée en renfort dans des services de réanimation pour aider les hôpitaux à faire face à l'afflux de personnes contaminées par le coronavirus. La contrepartie financière est quasi nulle.

>
Coronavirus : "On fait office de main d'œuvre à bas prix," déplore une étudiante infirmière Crédit Image : Ina FASSBENDER / AFP | Crédit Média : Gautier Delhon-Bugard | Durée : | Date :
Gautier Delhon-Bugard édité par Sarah Belien

Les étudiants infirmiers ont le sentiment d’être de la main d’œuvre à bas coût. Pendant cette période de crise du coronavirus, certains étudiants en école d’Infirmier étaient en stage ces deux derniers mois. D’autres ont été appelés en renfort et se sont retrouvés en première ligne.

Pourtant niveau rémunération, ces étudiants font parti des oubliés. Cinq régions, dont l’Île-de-France, prévoient une revalorisation de leurs indemnités mais pour le moment, toujours rien. Naiza, étudiante infirmière en 2e année raconte. "J’ai beaucoup été appelée en renfort dans les services de réanimation Covid. J’ai effectué 136 heures de renfort. Là on a perçu par exemple dans mon école environ 420 € et ça c’est déplorable," témoigne l'étudiante.

"Nous sommes amenés en tant qu’étudiant à faire finalement office de main d’œuvre à bas prix," déplore Naiza. Si son futur métier lui plait et que son envie d'aider les personnes malades l'anime toujours, l'étudiante infirmière souhaite également de la reconnaissance.

"On a besoin d’être reconnus. Il y a actuellement cinq régions qui ont décidé de revaloriser les étudiants infirmiers par rapport à cette crise. Sauf que pour le moment on n’en a pas vu la couleur. Ce qu’on demande c’est qu’on soit revalorisés sur le long terme et pas que pendant cette crise," réclame l'étudiante.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants