2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : non, l’arabe n’est pas devenu la deuxième langue officielle pendant l’épidémie

La polémique est née après la publication de deux affiches, en français et en arabe, illustrant les mesures d'hygiène à respecter à l'heure du déconfinement.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, l'arabe n'est pas devenu la deuxième langue officielle pendant l'épidémie Crédit Image : FRANK PERRY / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission

Comment adopter une fake news récurrente à la situation du moment ? Le message a été publié sur les réseaux sociaux par un ancien candidat du Rassemblement National et relayé par le journal Le Monde. C'est une photographie de deux affiches, détaillant les consignes d’hygiène, en français et arabe avec un texte ironique : "Je ne savais pas que l’arabe était devenu la deuxième langue officielle de la France ?? Nul n’est censé ignorer la loi mais ignorer le français ce n’est pas grave apparemment...".

Le message est signé Alain Mondino, ancien candidat du Rassemblement national à Villepinte, en Seine-Saint-Denis, dont l’investiture aux municipales vient de lui être retirée pour avoir liké une vidéo antisémite. Sur Twitter, une personne lui demande d’où vient cette photo, Mondino répond qu’il ne sait pas mais le message est passé et relayé un millier de fois. 

Comme le précise le quotidien, ces affiches existent bel et bien mais également en 23 autres langues comme le portugais, l'allemand, l'anglais, le bengali ou le serbe, explique Santé publique France, afin que chacun vivant en France puisse être au courant des mesures de protection face au coronavirus. Non, l’arabe n’est pas devenu la deuxième langue officielle de la nation française.

Une intox récurrente ?

Le 30 avril dernier, un décret a été promulgué pour permettre à des professeurs tunisiens d’enseigner l’arabe dans les écoles françaises, du cours élémentaire 1re année au cours moyen 2e année. 

À lire aussi
Un Indien porte un masque en or pour se protéger du coronavirus coronavirus
Coronavirus en Inde : il se fait fabriquer un masque en or pour se protéger

Déflagration sur les réseaux sociaux, des publications classées très à droite estiment que "Macron a cédé". Ce décret concrétise en fait un accord passé en 2017 sous la présidence Hollande, entre la France et la Tunisie, destiné à favoriser l’apprentissage de la langue arabe pour les élèves français, entre le CE1 et le CM2. Le texte indique explicitement que cet enseignement est "facultatif". Il n’a donc aucun caractère obligatoire. Non, la langue arabe ne sera pas enseignée avec obligation à l’école primaire.


Un décret caché ? C’est la critique récurrente : cet enseignement facultatif de l’arabe est passé en plein confinement, le gouvernement en aurait profité pour le passer discrètement. Pas vraiment puisque la vie de l’État et du gouvernement a continué même au ralenti et ce dernier passé au Journal Officiel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Polémique Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants