2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : les Français se ruent sur les produits de grande consommation

INFO RTL - D'après les chiffres du cabinet Nielsen, la vente de gels désinfectants a doublé voire triplé à Paris. Les consommateurs se sont également rués sur les pâtes et les boîtes de conserve, en particulier de poisson.

>
Coronavirus : les Français se ruent sur les produits de grande consommation Crédit Image : FRANCOIS LO PRESTI / AFP | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date :
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Chloé Richard-Le Bris

Deux caddies remplis, des supermarchés dévalisés... En exclusivité, RTL dévoile ce mardi 3 mars les chiffres du cabinet Nielsen qui révèlent une forte augmentation pour les produits de grande consommation mais aussi, forcément, pour les gels hydroalcooliques.

Premier signe révélateur en France, les ventes de gels désinfectants pour les mains : elles ont doublé ces 2 derniers mois, et même triplé dans les magasins parisiens ces dernières semaines. Une deuxième étape a été franchie dans les supermarchés, il y a 15 jours avec des ventes très atypiques, ou disons inhabituelles : les ventes de couches ont tout à coup bondi de 30%, les ventes d'essuie-tout de 20%, tout comme les ventes de pâtes, de farines et de pâtes à tartiner.

La semaine dernière, une troisième étape a été franchie : certains rayons ont été littéralement dévalisés, les consommateurs se sont rués sur les pâtes et les boîtes de conserve, en particulier de poisson. Les ventes ont doublé en une journée et même quintuplé samedi 29 février, ce qui a engendré des ruptures de stocks, tout particulièrement en région parisienne et dans l'Oise, foyer principal de l'épidémie de coronavirus en France.

Chiffres des ventes liées au coronavirus par le cabinet Nielsen.
Chiffres des ventes liées au coronavirus par le cabinet Nielsen. Crédit : Capture d'écran/Cabinet Nielsen

Céréales, riz, purée, huiles, conserves et eaux stockés

Les Français ont stockés aussi des céréales : les ventes ont bondi de 70% concernant le riz, mais aussi la purée, l'huile, les conserves de légumes et les eaux minérales. Les consommateurs ont fait des réserves, ils ont anticipé et donc sur-réagit avec une peur de manquer, ce qui a créé des ruptures de stocks dans les magasins, alors qu'il n'y a aucune pénurie réelle aujourd'hui en France, dans les biens de consommations essentielles.

À lire aussi
Un médecin prend la température d'une femme à Bombay en Inde, le 24 juin 2020 Inde
Coronavirus : l'Inde devient le troisième pays le plus infecté dans le monde

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a appelé mardi 3 mars les Français à ne pas se ruer dans les centres commerciaux pour éviter de créer des pénuries. De leur côté, les supermarchés se veulent rassurants, la grande distribution dit avoir anticipé les stocks.

Par ailleurs, Bruno Le Maire a indiqué qu'il réunirait dans les prochains jours les acteurs de la grande distribution, afin de s'assurer que les biens de consommation essentiels puissent continuer à être accessibles dans les magasins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants