2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : les exceptions au masque obligatoire en entreprise dévoilées

Les règles en matière de port du masque obligatoire en entreprise différeront en fonction de la "couleur épidémiologique" du département.

Port du masque obligatoire (illustration)
Port du masque obligatoire (illustration) Crédit : THOMAS COEX / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Le port du masque en entreprise sera rendu obligatoire dans tous les lieux clos partagés des entreprises à partir du 1er septembre. Il s'agit en tout cas de la règle générale. Ce lundi 31 août, le gouvernement présente un certain nombre de dérogations à ce principe en fonction de la "couleur épidémiologique" du département

Dans les zones vertes où le virus circule peu, le port du masque ne sera pas obligatoire si les locaux ont une "ventilation/aération fonctionnelle", des écrans de protection entre les postes de travail et qu'elles fournissent à leurs employés des visières. 

Dans les zones oranges, où le virus se diffuse modérément, le port du masque sera optionnel aux mêmes conditions qu'en zone verte, à condition qu'il y ait un extracteur d'air par le haut et des volumes suffisamment grands

Enfin, dans les départements en zone rouge, il sera possible de déroger aux masques si s'ajoute à toutes ces conditions un espace de 4 mètres carrés par personne. Ces moments sans masque peuvent être pris par exemple pendant les pauses déjeuner, quand les collègues sont sortis et qu'il en reste peu dans l'open space. 

Des dispenses totales

À lire aussi
Frédérique Vidal, le 16 septembre 2020 coronavirus
Covid-19 et #BalanceTaFac : des clusters dans les universités ? Vidal répond

Les salariés d'ateliers à faible densité pourront porter des visières s'ils effectuent des "efforts physiques intenses". Idem, les salariés seuls dans leur bureau pourront se passer de masque, mais devront le remettre s'ils quittent leur poste de travail. 

En milieu froid (-18 degrés), des discussions auront lieu cette semaine pour trouver les modes adéquats de prévention (distanciation, hygiène avant et après sortie de ces milieux). Les partenaires sociaux doivent faire remonter au ministère d'autres cas où le port du masque est impossible. 

Des dérogations sont possibles sur les plateaux de télévision, s'il y a une bonne ventilation, de grands volumes. Un décret a aussi été pris pour dispenser les chanteurs d'opéra

En revanche, le port du masque sera "nécessaire" pour les travailleurs exerçant en extérieur en cas de regroupement et d'incapacité à respecter la distance d'un mètre

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants