1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : institutrice, Isabelle continue d'enseigner aux enfants de ceux qui sont en 1ère ligne

INVITÉE RTL - Isabelle est institutrice en maternelle et s'est portée volontaire pour donner des cours aux enfants de soignants, policiers et pompiers.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : institutrice, Isabelle continue de faire l'école aux enfants Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : Thomas Sotto | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Camille Descroix

Isabelle enseigne en maternelle, dans une école de région parisienne, et fait partie des volontaires qui font cours à l'école aux enfants du personnel soignant, des policiers et pompiers qui ne peuvent pas rester à la maison.

"Dans ma région, il a été décidé de regrouper des écoles. On a un maximum de 10 enfants par classe. Actuellement, nous recevons 17 enfants. Et nous sommes plusieurs enseignants : un qui garde les maternelles, et l'autre qui s'occupe des élémentaires", précise-t-elle.

Malgré le manque de protection, les instituteurs sont obligés de s'adapter. "C'est compliqué de garder les distances d'un mètre. C'est très difficile avec les petits. Nous n'avons pas de masques et nous ne pouvons pas en acheter puisque nous ne sommes pas du personnel soignant. Je me suis achetée du gel hydroalcoolique et on amène régulièrement les enfants se laver les mains", ajoute-t-elle.

On est en contact directement avec le virus

Isabelle, institutrice
Partager la citation

Mais l'inquiétude persiste. "Quand je rentre chez moi, je vais directement sous la douche pour me laver entièrement. On a l'impression d'y aller à nos risques et périls, tout autant que les caissières et les livreurs. On accueille les enfants du personnel soignant qui, lui, est en première ligne. On est en contact directement avec le virus", explique Isabelle.

À lire aussi
Sucy-en-Brie, dans le Val-de-Marne coronavirus
Val-de-Marne : à 106 ans, Marthe a survécu au coronavirus

Sur son engagement, elle répond : "Je ne me suis pas posée la question une seule seconde. Quand les écoles ont fermé, pour moi, ça me paraissait normal d'accueillir les enfants du personnel soignant. Il est indispensable et il faut qu'il puisse aller travailler. J'y vais tous les jours et je continuerai tant que les écoles seront fermées", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Solidarité Maternelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants