2 min de lecture Réseaux sociaux

Coronavirus : Dieudonné promeut un très nébuleux et lucratif commerce de masques

Le spécialiste des polémiques a mis en avant un filon de masques chirurgicaux chinois à ses fans sur YouTube.

Dieudonné dans sa vidéo "Sanctions et Réquisitions"
Dieudonné dans sa vidéo "Sanctions et Réquisitions" Crédit : YouTube
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

"Vous trouverez en lien de cette vidéo une entreprise chinoise, qui vous envoie les masques directement chez vous par DHL". La promesse est alléchante en ces temps de confinement et de pandémie de coronavirus mais est-elle honnête ? L'ancien humoriste Dieudonné reconverti dans la polémique sur YouTube disposerait d'un bon plan pour obtenir des masques chirurgicaux. 

En client satisfait, il explique dans sa vidéo "Confinement J+15" : "1,20 €, n'hésitez pas. (...) Moins cher que chez votre pharmacien et parfaitement opérationnel. (...) Je les ai commandés, ce sont les meilleurs, des masques chirurgicaux, ils sont chinois". D'après le compte Twitter "Stop Hate Money", piloté par le maître de conférence Tristan Mendès France de l’université Paris Diderot où il enseigne les cultures numériques, Dieudonné ferait indirectement le commerce de ces masques. 

"L'entreprise dont Dieudonné fait la promotion dans sa vidéo a pour nom "Lee Import Export, cette société porte le même nom que celle qui vend le Sestrel, cette cryptomonnaie lancée par le fils de Dieudonné et régulièrement promue dans ses vidéos, explique Stop Hate Money dans un thread sur Twitter. Les masques dont Dieudonné fait la promotion sont à un prix unitaire de 1,20€. Une rapide recherche sur Alibaba (l'Amazon chinois) permet de trouver des masques à 0,40€ (voire beaucoup moins). Comme ici, une boite de 50 masques à 20,14€. Soit 3 fois le prix de vente. Autre fait troublant. L'adresse du site de l'entreprise "chinoise" LeeImpex[.]com a été achetée sur Gandi (une boite française). Ce qui est pour le moins surprenant pour une entreprise chinoise". 

Et Stop Hate Money de conclure : "Enfin, depuis le décret du 23 mars (n°2020-293) la vente de masques peut constituer un délit passible de 10.000 euros d'amende et 6 mois de prison." 

À lire aussi
Donald Trump et son vice-président Mike Pence, le 20 juillet 2020 États-Unis
TikTok : Trump interdit toute transaction avec son propriétaire chinois d'ici 45 jours

"Que ce soit ces masques ou cette cryptomonnaie, très polémique, très toxique, ce sont deux modalités qui permettent à la famille de Dieudonné de se faire de l’argent", analyse Tristan Mendès France dans les colonnes de nos confrères du Huffington Post. "Dieudonné fait la promotion de leur vente, note le chercheur. C’est possible que cela puisse constituer un délit. Dieudonné est l’unique porte-voix de cette entreprise en France. Le plan communication de celle-ci repose sur lui. En dehors de ça, l’entreprise n’a aucune existence. Et son site ne vend rien d’autre que ces masques. Cela pose de nombreuses questions."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Coronavirus Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants