1 min de lecture Santé

Coronavirus : des parents d'élèves en Guadeloupe contre le masque en primaire

Plusieurs parents d'élèves en Guadeloupe estiment que les conditions locales rendent "impossible" le port du masque dès l'âge de 6 ans, désormais obligatoire.

Une maman ajustant un masque sur le visage de son fils (illustration).
Une maman ajustant un masque sur le visage de son fils (illustration). Crédit : JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Plusieurs mois après l'Hexagone, la Guadeloupe va voir les élèves de l'élémentaire obligés de porter le masque à l'école, dès l'âge de 6 ans. Une décision prise devant la dégradation de la situation sanitaire à cause de l'apparition des variants. Face à cette éventualité, des dizaines de parents se sont mobilisés devant le rectorat lundi 22 février. 

Jusque-là, compte tenu de sa situation sanitaire plus favorable, la Guadeloupe bénéficiait d'un aménagement de cette mesure grâce au décret préfectorale du 16 octobre, qui n'imposait le masque qu'à partir de 11 ans. Mais la donne a changé. "Le port du masque devient obligatoire à l'école élémentaire", annonçait ainsi le Rectorat dans un communiqué, le 18 février.

Les parents de l'école Fernande Bonchamps, à Pointe-à-Pitre, ont mis en avant dans une lettre ouverte les conditions locales qui rendent le port du masque difficile : "Nos températures, et aujourd'hui notre carême durant lequel forcément il sera impossible pour nos enfants de supporter un masque toute la journée ; Sans compter nos écoles, nos classes à l'intérieur desquelles le manque d'aération, de ventilation, de climatisation est criant".

À la suite d'une rencontre avec les parents d'élèves, mobilisés à travers des appels sur les réseaux sociaux, la rectrice d'Académie, Christine Gangloff-Ziegler a expliqué sur RCI Guadeloupe (Radio Caraïbes International) avoir convenu "de remonter leurs doléances auprès de notre ministère pour qu'ils en aient connaissance".

À lire aussi
faits divers
Guadeloupe : une mère de famille retrouvée tuée à son domicile

La mesure sera appliquée "progressivement" sur la semaine avec des "mesures de soutien" notamment "pour les familles en plus grande difficulté sociale", a encore indiqué la rectrice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants