1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 3e dose de vaccin : qui est concerné et comment prendre rendez-vous ?
5 min de lecture

3e dose de vaccin : qui est concerné et comment prendre rendez-vous ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron devrait tenter de relancer la campagne de rappel pour enrayer la 5e vague du coronavirus qui menace les Français.

Une patiente recevant une troisième dose du vaccin Pfizer-BioNtech
Une patiente recevant une troisième dose du vaccin Pfizer-BioNtech
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Ce mardi 9 novembre 2021, Emmanuel Macron va de nouveau s'adresser aux Français pour convaincre le maximum de personnes de se faire vacciner. Un message qui s'adressera d'abord à celles et ceux qui n'ont toujours pas été vaccinés contre le coronavirus et restent la cible prioritaire des autorités de santé. Mais il sera surtout question de la fameuse troisième dose de vaccin. Elle est administrée depuis plusieurs semaines pour les patients vaccinés depuis longtemps ou les populations fragiles qui, plus que les autres, ont besoin d'un rappel pour renforcer leurs défenses immunitaires.

Les modalités politiques et administratives liées à cette campagne de rappel sont encore à définir. Ce sera là tout l'intérêt de l'allocution présidentielle. Beaucoup pensent que la troisième dose pourrait être intégrée au système du passe sanitaire afin de convaincre le maximum de Français de prendre rendez-vous au plus vite. 

Mais la troisième dose est déjà administrée à de nombreux Français. Elle ne concerne pas tout le monde et un certain nombre de critères ont été mis en place pour guider les patients et les personnels de soin. Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur l'application officielle AntiCovid.

Qui est concerné par la dose de rappel ?

Avec le temps, l’efficacité de la protection du vaccin contre l’infection peut diminuer, en particulier face au variant Delta. Pour renforcer cette protection, la Haute autorité de santé (HAS) recommande une injection supplémentaire (2e, 3e ou 4e dose selon les cas) du vaccin Pfizer, quel que soit le vaccin reçu initialement (Moderna, Pfizer, AstraZeneca ou Janssen) pour :

À écouter aussi

- les résidents des EHPAD et USLD (unités de soins de longue durée)
- les personnes de 65 ans et plus
- les personnes avec des comorbidités augmentant le risque de formes graves de Covid, y compris les jeunes de 12 à 17 ans (femmes enceintes, trisomie 21 surtout à partir de l’âge de 40 ans, transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques, insuffisance rénale chronique avec dialyse, certaines maladies rares, diabète de type 1 et de type 2, obésité, cancer, BPCO ou bronchopneumopathie chronique obstructive et insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle compliquée, maladie hépatique chronique en particulier cirrhose, troubles psychiatriques, démence, antécédent d’accident vasculaire cérébral)
- les personnes sévèrement immunodéprimées (y compris les jeunes de 12 à 17 ans) et les personnes de plus de 18 ans de leur entourage
- les professionnels et bénévoles des secteurs de la santé, du médico-social et du transport sanitaire
- les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen

Une dose de rappel n’est actuellement pas prévue pour le reste de la population (18 à 64 ans non concernées par les situations médicales citées ci-dessus), mais Emmanuel Macron ou le gouvernement pourraient annoncer un élargissement de cette campagne de rappel. Si vous avez eu la Covid après votre dernière dose, vous n’êtes pas éligible à ce rappel.

Quel délai respecter depuis votre dernière injection ?

Le délai recommandé par la Haute autorité de santé (HAS) pour un rappel vaccinal (2e, 3e ou 4e dose selon les cas), est le suivant :

- pour les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen (2e dose) : au moins 4 semaines après l’injection ;
- pour les personnes sévèrement immunodéprimées (4e dose) : au moins 3 mois après la dernière injection de vaccin ;
- pour les personnes de 65 ans et plus ou avec des comorbidités augmentant le risque de formes graves ou les professionnels et bénévoles des secteurs de la santé (3e dose) : au moins 6 mois après la dernière injection de vaccin.

Le Pfizer (ou une demi-dose de Moderna)

Le vaccin utilisé pour le rappel n’a pas besoin d’être le même que celui utilisé pour la vaccination initiale. Par exemple, il est possible de recevoir un rappel avec le vaccin Pfizer même si on a été vacciné(e) initialement avec le vaccin Moderna ou AstraZeneca. Le rappel est actuellement réalisé avec le vaccin Pfizer uniquement. Il pourra également être réalisé avec un vaccin Moderna demi-dose en cas de validation de la part de la Haute Autorité de la Santé de cette nouvelle méthode.


Le Moderna déconseillé pour certains. La HAS a déconseillé lundi 8 novembre le recours au vaccin Moderna pour les moins de 30 ans, se basant notamment sur une étude selon laquelle il accroît légèrement le risque de myocardite et péricardite pour cette population. La myocardite et la péricardite sont des inflammations du cœur. La première touche le myocarde, principal muscle cardiaque, et la seconde le péricarde, la membrane qui enveloppe le cœur. Comme cela avait été montré par des rapports de pharmacovigilance, les résultats de l'étude française confirment que les vaccins Pfizer et surtout Moderna augmentent le risque de survenue de ces maladies dans les 7 jours suivant la vaccination, et plus souvent chez des hommes de moins de 30 ans. 

Au vu de ces résultats, la HAS "recommande, pour la population âgée de moins de 30 ans et dès lors qu'il est disponible, le recours au vaccin Pfizer qu'il s'agisse de primo-vaccination ou du rappel". À l'inverse, elle recommande que le vaccin Moderna, "dont l'efficacité vaccinale semble légèrement meilleure, puisse être utilisé en primo-vaccination et pour l'administration d'une dose de rappel en demi-dose chez les sujets âgés de plus de 30 ans". Le 15 octobre, la Haute autorité de santé recommandait d'utiliser exclusivement le vaccin de Pfizer/BioNtech pour les doses de rappel. 

Où se faire vacciner ?

Si vous résidez en établissement pour personnes âgées : le rappel vaccinal vous sera administré au sein de votre établissement. Pas besoin de vous déplacer. Vous pouvez également être vacciné chez votre médecin traitant (généraliste ou spécialiste), au sein des services où vous êtes suivi, en pharmacie ou en cabinet infirmier ou sage-femme. À compter du 8 octobre, vous pourrez également vous faire vacciner chez votre chirurgien-dentiste ou en laboratoire de biologie médicale.

Si vous ne résidez pas dans un établissement pour personnes âgées : vous pouvez être vacciné en centre de vaccination et chez tous les personnels de santé cités ci-dessus : médecin, pharmacien, infirmier, chirurgien-dentiste, etc.

Comment prendre rendez-vous ? Vous pouvez consulter l’annuaire des lieux de vaccination Covid-19 sur le site officiel (santé.fr), réserver votre créneau en ligne sur les plateformes  Doctolib, Keldoc ou Maiia, trouvez rapidement un créneau près de chez vous sur ViteMaDose ou encore prendre rendez-vous par téléphone en appelant le numéro vert 0 800 009 110 (7j/7, de 6h à 22h).

Quelle conséquence pour mon passe sanitaire ?

C'est là que la prise de parole d'Emmanuel Macron sera particulièrement importante. Les règles pourraient changer et la 3e dose pourrait être requise pour prolonger son passe sanitaire. Cela reste à déterminer. 

Actuellement, l’injection d’une dose de rappel ne rend pas le "passe sanitaire" obsolète. Votre passe sanitaire reste valable, même si vous êtes éligible à une dose de rappel (dite 3e dose) et que vous ne l’avez pas encore reçue. L'injection d'une troisième dose génère un nouveau QR code qui n’efface pas l’ancien. Ainsi, il est possible de stocker les deux sur son application AntiCovid, et de les utiliser de manière indifférenciée en tant que "passe sanitaire". Vous pourrez toujours utiliser ce nouveau QR code au format papier.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/