1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Contre le harcèlement scolaire, quels moyens le gouvernement met-il en place ?
2 min de lecture

Contre le harcèlement scolaire, quels moyens le gouvernement met-il en place ?

ÉCLAIRAGE - Jeudi 9 novembre marque la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. Aujourd'hui 700.000 élèves en sont victimes de harcèlement scolaire en France.

Harcèlement scolaire
Harcèlement scolaire
Marie Zafimehy

700.000 : c'est le nombre d'élèves qui seraient victimes de harcèlement scolaire selon les chiffres du gouvernement. Pour lutter contre ce fléau, le ministère de l'Éducation nationale organise jeudi 9 novembre la troisième journée annuelle de lutte contre le harcèlement scolaire. Depuis 2015 et le plan spécial lancé par la ministre de l'époque Najat Vallaud-Belkacem, le gouvernement met à disposition des élèves, parents d'élèves et professionnels les moyens de prévenir et sensibiliser au harcèlement.

La nouvelle campagne de sensibilisation lancée ce jeudi insiste sur le rôle que les témoins peuvent jouer pour aider les victimes. Le clip vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, met en scène une collégienne harcelée qui reçoit l'aide d'une de ses camarades. Celle-ci intervient après avoir appelé le numéro vert spécialement créé : le 3020.

Les enquêtes "climat scolaire et victimisation"

Nouvel outil mis en place par le gouvernement : les enquêtes "climat scolaire et victimisation". Destinées aux élèves, elles prennent la forme de questionnaires d'une vingtaine de questions reposant "sur une méthode validée scientifiquement, qui permet, sans questionner directement sur le phénomène", précise le ministère de l'Education nationale.

Le but de ces enquêtes est de cerner des situations de violence et de harcèlement au sein des établissements scolaires, en croisant les informations apportées par ces questionnaires. 

Les référents harcèlement

À lire aussi

Des "référents harcèlement" sont également nommés par le recteur au sein de chaque académie : 2 au niveau académique et deux au niveau départemental. Ils sont chargés d’accompagner les établissements dans le traitement des situations de harcèlement et reçoivent les appels du numéro vert.

Les personnes nommées "référents harcèlement" peuvent également organiser les formations du personnel des établissements scolaires. Ces formations, établies au niveau local, ont pour but d'aider les professionnels de l'éducation à développer une expertise pour "reconnaître, prendre en charge et résoudre les situations de harcèlement scolaire"

Des guides pédagogiques

Depuis la loi sur la refondation de l'école adoptée en 2013, chaque établissement doit se doter d'un plan de lutte contre le harcèlement. Pour orienter et accompagner les écoles, collèges et lycées, le gouvernement met à la disposition des équipes pédagogiques des guides spécifiques.

Ces guides décrivent par exemple les comportements à adopter face à la cyberviolence ou à l'homophobie au sein des établissements scolaires. Des cahiers pédagogiques sont également proposés aux professeurs pour intégrer "le respect d'autrui" aux programmes scolaires.

Le Prix "Non au harcèlement"

Depuis quatre ans, le Prix "Non au harcèlement" récompense des écoliers, collégiens et lycéens chaque année pour la création d'une affiche ou d'une vidéo. La cinquième édition récompensera 11 lauréats en mai 2018. Ils seront reçus à l'Élysée lors d'une cérémonie, puis leurs productions seront diffusées sur les réseaux sociaux et utilisées comme supports de prévention face au harcèlement scolaire. 

Lors de la dernière édition du prix co-organisé par la MAE, ce sont des élèves de l'académie de Besançon qui ont remporté le prix de la meilleure vidéo lycée. Leur court-métrage se plaçait du point de vue de l'élève harceleur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/