1 min de lecture Accouchement

Confinement : une enquête dénonce la difficulté des accouchements en pleine épidémie

Mauvais accompagnement, des papas absents des salles d'accouchement... une enquête sur les accouchements pendant l'épidémie de Covid-19 met en lumière la souffrance physique et psychologiques qu'ont vécu les femmes.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Enquête sur les femmes qui ont accouché pendant l'épidémie Crédit Image : Unsplash/freestocks.org | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard édité par Marie Gingault

Le collectif "Tou.te.s contre les violences obstétricales et gynécologiques" a réalisé une enquête sur les accouchements en pleine épidémie. Un protocole sanitaire strict a souvent conduit les femmes à être séparées de leurs conjoints pendant l'accouchement. À la souffrance physique s'est ajoutée la souffrance psychologique

Pendant plusieurs semaines, les conjoints n'ont pas pu rester à la maternité après la naissance. Certains n'ont même pas pu entrer en salle d'accouchement et cela a eu de graves conséquences sur les femmes, comme l'explique Sonia Bisch, porte-parole du collectif à l'origine de cette enquête.

"Des femmes se sont retrouvées seules, en voit vraiment dans les témoignages, qu'elles ont été mal accompagnées au moment du travail, qu'elles se sont retrouvées seules, qu'elles ont eu plus de douleurs, car elles se sont senties stressées etc. Des visites interdites, des papas qui ont vu leur enfant six jours après la naissance, vraiment des situations un peu dramatiques", déplore la porte-parole.

L'enquête dévoile également que des nouveaux-nés ont été séparés de leur mère malade du Covid. Des femmes témoignent d'allaitement interdit, de césarienne d'office, des pratiques pourtant interdite par l'Organisation Mondiale de la Santé.

À lire aussi
Un poste de secours (Illustration). faits divers
Hérault : une jeune femme accouche au poste de secours de la plage

"Nous ce qu'on voudrait c'est qu'il y ait un contrôle des maternités, parce qu'on s'en rend bien compte dans notre rapport, il y a des maternités qui ont suivi les recommandations de bonnes pratiques et accepté les accompagnants, d'autres qui ont refusé. Chacun fait un peu comme elle veut. Tout ça c'est très important que ce soit pris comme une urgence de santé publique", demande Sonia Bish.

Le collectif espère qu'avec cette enquête le protocole sanitaire en maternité soit assoupli en cas de nouveau confinement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accouchement Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants