2 min de lecture Hygiène

Confinement : seulement 67% des Français se lavent tous les jours

Selon un sondage Ifop paru ce 22 avril, les Français se lavent moins en cette période de confinement. Une hygiène en baisse, qui touche particulièrement les hommes de plus de 65 ans ou vivant seuls.

>
Confinement : seulement 67% des Français se lavent tous les jours Crédit Média : Julien Fautrat | Durée : | Date :
Générique 1
Julien Fautrat et AFP

Si la pandémie de coronavirus nous a appris à être précautionneux avec le lavage des mains, il semblerait que les Français aient, le temps du confinement, oublié le reste de leur corps. Selon un sondage Ifop paru ce mercredi 22 avril, seulement 67% des Français interrogés pratiquent une "toilette complète" quotidiennement lors de ce confinement, contre 76% avant. 

"Cette absence de toilette quotidienne constitue, comme dans les précédentes enquêtes, un phénomène plutôt masculin, affectant avant tout les seniors dont les pratiques en matière d'hygiène ont été inculquées à une époque où le confort sanitaire de base (comme l'eau courante, la salle de bain, la douche...) n'était pas aussi répandu", soulignent les auteurs de l'étude. En effet, ce sont 61% des hommes qui déclarent procéder à une toilette complète au moins une fois par jour en moyenne, contre 74% pour les femmes. Moins de la moitié des hommes de 65 ans et plus déclarent se laver entièrement tous les jours 49%, contre 67% des jeunes hommes de moins de 25 ans.

Et si les douches se font plus rares, la fréquence à laquelle les Français confinés se changent est aussi moins élevée. 68% des hommes déclarent changer quotidiennement de sous-vêtements, contre 73% avant la mise en place du confinement. Du côté des femmes, 91% changent de culotte tous les jours. Et notre hygiène dépend aussi du fait de notre entourage. Les personnes vivant seules feront mois d'efforts que ceux en communauté. 41% des hommes habitant seuls admettent notamment ne pas changer de slip ou de caleçon tous les jours, contre 15% des femmes.

- 45% de ventes sur les déodorants

Par ailleurs oubliez ces Français qui font leur pain seuls, ou qui se sont mis à la couture, la grande tendance du confinement c'est l'absence de sous-vêtements. Trois fois plus de femmes passent leurs journées sans soutien-gorge et cinq fois plus d'hommes sans slip. Et tandis que ça bataille d'un côté du magasin pour acheter un paquet de farine, à l'inverse ça ne se bouscule pas vraiment devant le dentifrice, qui selon le cabinet Nielsen connait une baisse des ventes de 26%. Quant au déodorant c'est encore plus impressionnant, - 45% de ventes, soit presque moitié moins qu'avant le confinement. 

À lire aussi
Des clients font leurs courses dans un supermarché à Bordeaux le 27 octobre 2020 consommation
Confinement : comment définit-on un produit “de première nécessité” ?

L'ifop explique ce manque d'hygiène par un "repli social lié au confinement" qui favoriserait le "relâchement de certaines habitudes en matière d'hygiène corporelle et vestimentaire, notamment chez les personnes isolées n'ayant plus besoin de donner une bonne impression aux autres", souligne François Kraus, directeur du pôle Politique/Actualité de l'Ifop, dans un communiqué.

L'institut compare ce sondage réalisé début avril 2020 avec une autre enquête effectuée début février 2020. L'étude a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 3 au 4 avril auprès d'un échantillon de 1.016 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hygiène Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants