3 min de lecture Égalité hommes-femmes

Confinement : les couples toujours confrontés au partage inégalitaire des tâches ménagères

Selon un sondage Harris Interactive commandé par le secrétariat d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, les femmes continuent à assumer la majorité des tâches ménagères.

Répartir les tâches ménagères ou comment en finir avec la charge mentale ?
Répartir les tâches ménagères ou comment en finir avec la charge mentale ? Crédit : iStock / Getty Images Plus
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Avec le confinement, les inégalités sont exacerbées. Qu'il s'agisse des conditions de logement, de l'accès à internet... ou de la répartition des tâches domestiques. Préparation des repas, vaisselle, aide aux devoirs : selon un sondage de l'institut Harris Interactive pour le secrétariat d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, 58% des femmes en couple estiment assurer la majorité d'entre elles. De leur côté, seuls 33% des hommes reconnaissent que leur partenaire assume la majorité des tâches ménagères et éducatives.

Des conclusions qui ne surprennent pas Marlène Schiappa, mais qui, selon elle, nécessitent une rapide prise de conscience. "Votre confinement n'est clairement pas vécu dans les mêmes conditions si vous passez autant de temps à faire la lessive, la vaisselle, à préparer les repas et à vous occuper des enfants ou, au contraire, si vous 'profitez' de cela et bénéficiez du ménage fait par l'autre", insiste-t-elle dans un entretien publié jeudi 16 avril dans Le Point. Elle craint une recrudescence des "burn-out parentaux" et que cette répartition ne creusent les inégalités professionnelles.

Différences de perception

Selon le sondage Harris qui porte sur un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans, cette répartition inégalitaire des tâches domestiques persiste alors que 34% des hommes sont en télétravail à domicile (contre 28% des femmes) et que 23% d'entre eux sont au chômage partiel (pourcentage égal à celui des femmes). 

Une majorité de femmes continuent ainsi de dédier entre 2 et 3 heures de leur temps au travail domestique (28%) contre 18% des hommes. Un chiffre qui correspond aux résultats des enquêtes INSEE menées hors période de confinement. Elles sont aussi 26% à y consacrer plus de trois heures au quotidien, contre 17% des hommes.

À lire aussi
Une personne en train de faire le ménage dans son appartement (Illustration) égalité hommes-femmes
Coronavirus : comment l'épidémie a augmenté la charge à domicile pour les femmes

Dans le détail, une majorité de femmes déclarent être celles qui préparent les repas (63%, contre 28% des hommes), et celles qui aident le plus les enfants pour leurs devoirs (56%, contre 27% des hommes). Pourtant, les hommes sont souvent persuadés que la répartition est égalitaire : dans ce dernier cas, ils sont 42% à penser que cette tâche éducative est partagée équitablement. 

Un décalage qui peut avoir un impact sur la sphère professionnelle selon Marlène Schiappa. "Quand vous devez travailler et gérer l'intendance et les devoirs trois heures par jour, vous n'êtes pas dans la même situation au travail que celui qui n'y consacre que vingt minutes", estime-t-elle auprès du Point.

Des inégalités sources de tension

Ces disparités dans l'attribution des tâches domestiques est source de tension pour un tiers des couples. Et encore, davantage lorsqu'il y a des enfants : dans ce cas, 40% des femmes et 40% des hommes déclarent se disputer avec leur partenaire à ce sujet, contre seulement 26% des femmes et 22% des hommes en couple sans enfants.

Malgré cela, 95% des hommes interrogés se disent satisfaits de la répartition des tâches domestiques dans leur couple contre 80% des femmes. Des chiffres élevés qui méritent d'être interrogés selon Marlène Schiappa. Est-ce que les femmes se déclarent satisfaites parce qu'elles ont envie de faire le ménage, intégré cette contrainte, considèrent qu'elles font mieux le travail, ou parce qu'elles s'épargnent ainsi des querelles ?" questionne-t-elle auprès du Point.

En conclusion, elle appelle les hommes qui le peuvent à prendre leurs responsabilités. "Les hommes qui prennent en charge plus de tâches domestiques doivent poursuivre leurs efforts. Beaucoup parlent du 'monde d'après' : une nouvelle solidarité au sein des couples peut en faire partie."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants