2 min de lecture Coronavirus

Confinement : le comportement des Français "globalement raisonnable", dit Maddy Scheurer

INVITÉE RTL - Le confinement est-il moins respecté ces derniers temps ? La lieutenante-colonelle Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie nationale, assure que "les flux diminuent" malgré l'arrivée des beaux jours.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Confinement : le comportement des Français "globalement raisonnable", dit Maddy Scheurer Crédit Image : Pascal Guoyt/AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Camille Sarazin

Avec le retour des beaux-jours, au moins sur la moitié nord du pays, la gendarmerie a-t-elle constaté un relâchement en matière de confinement ? Pas forcément en zone gendarmerie, assure la lieutenante-colonelle Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie nationale, précisant que 60 à 65.000 personnes sont mobilisées sur le terrain tous les jours. 

"Ce que la gendarmerie a pu constater, ce weekend, c'est une baisse du nombre de flux de gens qui voulaient circuler et ça on le mesure notamment sur les barrières de péages", explique-t-elle. 

Les gendarmes ont réalisé plus de 9 millions de contrôles depuis le début du confinement et on dressé "autour de 70.000" contraventions. "On a un taux de verbalisation qui est autour de 4%", affirme Maddy Scheurer. "On est sur un comportement globalement raisonnable de la part des Français, mais il y a toujours des gens qui essaient de sortir sur de mauvais prétextes."

"C'est très compliqué de contrôler"

Les images de Montmartre notamment, à Paris, ont fait réagir ces derniers jours. On va vu le bien nommé DJ Disco-Balcon... et plusieurs dizaines de personnes qui dansaient dans la rue. Ce matin, à l'antenne de RTL, une femme de Normandie confiait, sans gêne, quitter son appartement pour passer une semaine au bord de la mer… Mais la lieutenante-colonelle se veut rassurante, "on ne peut pas exclure que certaines personnes aient réussi à passer", mais globalement "les flux diminuent"

À lire aussi
Des enfants dans la cour de récréation avec leur maîtresse masquée (illustration) coronavirus
Coronavirus : les enfants peu contaminés et peu contaminants, selon une étude

"C'est très compliqué de contrôler, chaque personne arrive avec une situation, qui évidemment est individuelle, et les gendarmes ont assez peu de temps pour comprendre au moment où ils réalisent leur contrôle", explique-t-elle. Les contrôles peuvent d'ailleurs créer des tensions et des violences, "physiques ou verbales". "Elles sont en augmentation à notre encontre, on mesure le taux à 73%", détaille la lieutenante. Entre l'arrivée des beaux jours et la perspective du 11 mai, qui se rapproche, les choses peuvent devenir compliquées. 

Concernant les violences intrafamilales, "nous enregistrons un nombre d'interventions qui est en augmentation de 69%", regrette Maddy Scheurer, assurant que la gendarmerie se montre proactive concernant ces questions. Les cambriolages eux sont en diminution, en zone gendarmerie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Violences conjugales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants