1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Complotisme : un soignant menacé de mort alerte sur "un risque majeur de passage à l'acte"
1 min de lecture

Complotisme : un soignant menacé de mort alerte sur "un risque majeur de passage à l'acte"

INVITÉ RTL - Le chef adjoint du service de réanimation de l’Hôpital Avicenne de Bobigny, Stéphane Gaudry, fait partie des médecins menacés pour le simple fait de promouvoir le vaccin.

Un médecin porte un stéthoscope autour du cou (illustration)
Un médecin porte un stéthoscope autour du cou (illustration)
Crédit : HANNAH MCKAY / POOL / AFP
Un médecin menacé de mort craint "le passage à l'acte" de certains complotistes
06:26
Julien Sellier - édité par Sarah Belien

Das attaques allant jusqu'à la menace de mort. Depuis des mois, des médecins réputés sont la cible d'attaques sur les réseaux sociaux. La raison : ils militent pour la vaccination. La semaine dernière, une tribune complotiste a même jeté plusieurs noms en pature. Et parmi ces noms, celui de Stéphane Gaudry, chef adjoint du service de réanimation de l’Hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

"Quelques semaines après le début de la crise on a commencé à recevoir des menaces plus ou moins violentes", confie le médecin au micro de RTL. Deux épisodes sont liés à ces mencaes : l'hydroxychloroquine puis la vaccination. "À chaque fois c'est la même chose, ça vient à peu près des même personnes, c'est lorsqu'on explique simplement les données de la science qu'on se fait agresser", dénonce Stéphan Gaudry.

Les attaques vont de la simple menace verbale aux menaces de mort, notamment par le site France Soir récemment, cite le médecin. "Je reçois des lettres manuscrites et des messages via les réseaux sociaux. On va pas relever le problème tout de suite mais à partir du moment où cela émane d'un site complotiste extrêmement lu, (...) cela devient quelque chose d'extrêmement grave car il y a un risque majeur de passage à l'acte", craint ce chef adjoint en réanimation.


Les médecins ont décidé de contre-attaquer. Une conférence de presse s'est tenue ce mardi 7 septembre pour dénoncer les menaces de morts à leur encontre. D'après Stéphane Gaudry, certains ont déjà déposé plainte.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/