2 min de lecture Climat

Comment le changement climatique va augmenter le prix de la bière

La recrudescence de vagues de chaleur et de sécheresses générée par le changement climatique devrait faire plonger la production d'orge, et avec elle, celle de bière.

Deux femmes buvant un demi de bière (photo d'illustration).
Deux femmes buvant un demi de bière (photo d'illustration). Crédit : Paloma A / Unsplash
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

La nouvelle ne devrait pas réjouir les amateurs de bière. Après le chocolat, qui pourrait disparaître avant 2050, c'est la boisson alcoolisée la plus populaire au monde qui va subir de plein fouet les conséquences du changement climatique. En cause : la recrudescence des vagues de chaleur et de sécheresse, qui devrait faire régulièrement baisser la production d'orge et donc, celle de la bière.

C'est en tout cas ce que rapporte une étude publiée lundi 15 octobre dans Nature Plants. "Une baisse de la production mondiale d'orge, c'est une baisse encore plus grande de la production d'orge consacrée à la bière", explique Dabo Guan, professeur en économie du changement climatique à l'université d'East Anglia (Grande-Bretagne), relevant que "les cultures de haute qualité sont encore plus sensibles". 

Et c'est bien l'orge de meilleure qualité (qui représente seulement 20% de la production mondiale de cette céréale) qui est utilisée pour la bière. Si le réchauffement climatique continue de s'opérer à cette vitesse, la production de bière va chuter de 16%, prévoient les auteurs de l'étude. Soit l'équivalent de ce qui est bu en un an aujourd'hui aux États-Unis.

Bière, vin, chocolat... les produits de luxes touchés

A mesure que les événements climatiques majeurs frapperont les principales régions de culture d'orge au cours du siècle à venir, les prix moyens de la bière vont doubler. Dans le scénario le plus optimiste (avec fort déclin immédiat des émissions de gaz à effet de serre, ce qui n'est pas du tout le chemin pris actuellement), moins de 20 événements extrêmes majeurs concerneraient ces zones d'ici 2100, réduisant la production mondiale de bière de 4% et relevant les prix de 15%. 

À lire aussi
Donald Trump et Greta Thunberg climat
Donald Trump conseille à Greta Thunberg de se "détendre" et d'aller au cinéma

"Quand un événement extrême survient, le rendement de toutes les cultures décline. Les pays pauvres, l'Inde, l'Afrique... devront s'interroger sur leur sécurité alimentaire. Les populations des pays développés souffriront moins, parce qu'elles ont un pouvoir d'achat plus élevé, mais leurs consommations de luxe devront être revues (bière, vin, chocolat...)", conclut par ailleurs Dabo Guan, l'un des chercheurs de l'étude.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Bière Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants