1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Psychologie : comment en finir avec le syndrome de l'imposteur ?
2 min de lecture

Psychologie : comment en finir avec le syndrome de l'imposteur ?

Il peut gâcher la vie, mais comment s'en débarasser ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Syndrome de l'imposteur
Syndrome de l'imposteur
Crédit : Simon Winnall / GETTY
Psychologie : comment en finir avec le syndrome de l'imposteur ?
19:28
Psychologie : comment en finir avec le syndrome de l'imposteur ?
19:28
Thibaud Chaboche

La réussite, une promotion, la reconnaissance, on en rêve tous…Et pourtant. Si la majorité d’entre nous se réjouissent des succès qu’ils récoltent, d’autres ont le sentiment de ne pas pleinement mériter les lauriers qu’ils reçoivent, et doutent en permanence de leurs compétences… C’est le syndrome de l’imposteur. Mais d’où vient cette croyance et comment y mettre un terme ? "On est fait pour s'entendre" vous répond. 

Aujourd'hui, 20% de la population est touchée par ce syndrome. "Différents facteurs, qui tendent de l'enfance jusqu'à l'âge adulte, sont responsables de l'émergence de ce syndrome", explique Kévin Chassangre, docteur en psychologie. "On considère tout le temps que, quoiqu'il en soit, tout le monde est meilleur que nous ; il y a constamment ce mécanisme de dévalorisation par la comparaison" poursuit-il.

Un syndrome qui se manifeste par ce sentiment constant d'insuffisance, de ne pas se sentir à sa place, et de doute persistant, paralysant l'esprit. "Le problème, ce n'est pas de douter, c'est de ne plus croire les gens qui disent du bien de notre travail. On est incapable d'apprécier ces moments la" explique Pascale Senk, journaliste spécialisée en psychologie.

La bienveillance, clé de la progression

Alors, comment ne pas se focaliser seulement sur ses difficultés et lacunes ? S'il est parfois difficile de diagnostiquer seul ce syndrome de l'imposteur, l'aide extérieure est un soutien déterminant. "Des séances de psychothérapie permettent de mettre des mots sur ce syndrome, et aident à trouver des solutions" rappelle Pascale Senk. 
 
Pour Dominique, auditrice RTL, et atteinte du syndrome de l'imposteur, la clé est se trouve avant tout dans la bienveillance que l'on s'accorde : "je m'insulte de moins en moins. Que ce soit prononcé ou pensé, il faut chasser ça. On ne démérite pas plus que le voisin", confie t-elle.

À lire aussi

S'adresser à soi comme on s'adresserait à une personne qu'on porte dans son cœur, un conseil mis en avant également par Kévin Chassangre, pour qui "il faut s'autoriser à développer une sorte d'hygiène émotionnelle et psychologique". La voix de la bienveillance, travail de longue haleine, pour enfin vivre pleinement et profiter.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Pascale Senk, journaliste spécialisée en psychologie, auteur de "Et tu verras ta vie autrement" chez Larousse.

Et tu verras ta vie autrement
Et tu verras ta vie autrement
Crédit :

Kévin Chassangre, docteur en psychologie, auteur de " Cessez de vous déprécier ! Se libérer du syndrome de l'imposteur " chez Dunod. 

Cessez de vous déprécier
Cessez de vous déprécier
Crédit :
L'équipe de l'émission vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/