1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Cœur artificiel : la réussite française de Carmat
1 min de lecture

Cœur artificiel : la réussite française de Carmat

L'entreprise française Carmat a annoncé mercredi 15 septembre que son cœur artificiel avait été implanté sur six patients en Allemagne et en Italie, depuis juillet 2021.

Un cœur artificiel Carmat.
Un cœur artificiel Carmat.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Carmat : nouveau succès pour le cœur artificiel français
01:55
Carmat : nouveau succès pour le cœur artificiel français
01:55
Sophie Aurenche - édité par Charlotte Diry

Nouveau succès pour le cœur artificiel français de la société Carmat. Six malades ont été implantés en Italie et en Allemagne. Ce n'est pas la première fois que des patients reçoivent ce cœur artificiel mais là les hôpitaux ont acheté le cœur artificiel à Carmat, entre 150 et 200 000 euros la prothèse. Ce ne sont donc plus des essais cliniques, c'est une phase commerciale. Pour la première fois, l'entreprise française a généré du chiffre d'affaires, en l'occurrence 2 millions d'euros.

C'est une petite merveille de technologie qui pèse 830 grammes, contre 300 grammes pour le "vrai" cœur. Ce cœur artificiel est destiné à des malades qui souffrent d'insuffisance cardiaque gravissime pour qui la greffe de cœur est la dernière chance, sauf qu'on manque de donneurs et de greffons. 

Le cœur artificiel est donc posé pour attendre une transplantation, avec une batterie de 3 kilos à porter dans un petit sac à dos. Le record : un malade a vécu avec 25 mois sachant qu'il est mort d'autre chose.

Carmat, une réussite française

C'est grâce à l'énergie, l'audace, le rêve d'un grand chirurgien français dans les années 1990 que Carmat est une réussite. Carmat a été formellement créé en 2008. Première implantation d'un cœur en 2013 en France dans le cadre d'un essai clinique. Marquage CE obtenu en décembre 2020, feu vert indispensable pour la commercialisation

À écouter aussi

Ce cœur artificiel est fabriqué au sud de Paris. Carmat compte aujourd'hui 200 salariés. Pour le moment, aucun hôpital français n'a acheté ce cœur. Les autorités réglementaires attendent le résultat d'une nouvelle étude qui va démarrer dans les prochains mois. Se posera ensuite l'épineuse question du remboursement

En France, moins de 500 malades du cœur sont transplantés chaque année. Mais des milliers, sans doute 10 000 ne le sont pas, faute de donneurs. Le marché du cœur artificiel est donc énorme. Dans une deux, trois générations, cela deviendra peut-être la routine. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/