1 min de lecture Campagne

Chant du coq, cigales, cloches des vaches : ces maires défendent les bruits de la campagne

De plus en plus de maires de petites communes expriment leur "ras-de-bol" face à ceux qui se plaignent des bruits de la nature.

Le maire ne se représentera pas en 2020 à cause des plaintes répétées
Le maire ne se représentera pas en 2020 à cause des plaintes répétées Crédit : M6 / Emmanuel Michel et Olivier Michiel
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Plainte déposée contre un coq qui chante trop fort, demande d'enlever des cigales d'un jardin car les propriétaires n'aiment pas leurs chants... De plus en plus de plaintes sur les nuisances de la campagne sont déposées auprès des maires, qui n'en peuvent plus, et le font savoir. 
C'est le cas de Christophe Georges, maire de Pignols, en Auvergne-Rhône-Alpes, qui a exposé son ras-le-bol sur Facebook, dimanche 21 juillet. "J'en aurai entendu pendant pendant plus de 10 ans en tant que maire mais celle-ci pour moi dépasse beaucoup de limites !". 

Dans un long message, il déclare être "fatigué de porter cette fonction" à cause des plaintes toujours plus importantes sur les "nuisances" de la campagne. La dernière en date : "des petits dépôts de pollen sur des infrastructures de la vie" causés par les abeilles. Certains des 320 habitants de la commune se sont en effet plaints des "déjections" de l'insecte pollinisateur, qui n'est, rappelle le maire, "ni plus ni moins l’essence de la vie".

Le maire met en cause les nouveaux arrivants. Ces "habitants qui arrivent dans nos campagnes, qui ne voient que les avantages, puis ils se rendent compte qu'il y a aussi des inconvénients", déclare-t-il à France Bleu Auvergne. Christophe Georges a affirmé qu'il ne se représenterait pas aux Municipales de 2020, notamment à cause des plaintes multiples.

"Attention, village français"

Ce n'est pas le premier maire à pousser un coup de gueule face à ceux qui ne supportent pas le "bruit de la campagne".  

À lire aussi
Le démocrate Joe Biden et Donald Trump Présidentielle américaine
VIDÉO - Joe Biden charge Donald Trump après la diffusion de la vidéo Macron/Trudeau

Le maire d'Inchy-en-Artois, Michel Rousseau, a par exemple fait poser des pancartes humoristiques à l'entrée de son village du Pas-de-Calais. "Attention, village français. Ici, nous avons des clochers qui sonnent régulièrement, des coqs qui chantent très tôt, des troupeaux qui vivent à proximité, certains ont même des cloches autour du cou. Si vous ne supportez pas ça, vous n'êtes pas au bon endroit", est-il écrit en gros. Le message est clair. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Campagne Maires Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants