2 min de lecture Société

Chandeleur : d'où vient cette tradition ?

ÉCLAIRAGE - Célébrée chaque 2 février, la Chandeleur, l'occasion de déguster de bonnes crêpes, serait une tradition païenne devenue chrétienne. Le point sur les origines de cette tradition culinaire.

Les crêpes sans gluten à la farine de châtaigne
Les crêpes sans gluten à la farine de châtaigne Crédit : Clem sans gluten pour RTL.fr
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Célébrées chaque 2 février, les festivités de la Chandeleur sont, avant tout, une dégustation de crêpes et de galettes dans la représentation populaire et collective. Cette tradition n’a cessé d’intriguer, tant ses origines restent floues. Rituel romain, chrétien, fête historique ou tradition populaire, le point sur les hypothèses.

Sous l’Empire romain, le 15 février, le peuple de Rome descendait dans les rues, flambeau à la main, pour célébrer Pan, le dieu de la nature, une divinité qui protégeait les bergers et leurs troupeaux

En 472, le pape Gélase Ier christianise cette fête : tous les 2 février, les fidèles devaient allumer des cierges à l’Église et les ramener dans leur maison. Une façon de célébrer la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem et la fin du cycle de Noël.

Les crêpes : symbole du printemps

Et les crêpes dans tout ça ? Plusieurs hypothèses expliquent la dégustation des crêpes lors des festivités de la Chandeleur. Certains avancent que la forme ronde et la couleur dorée d’une galette rappellent un soleil, pour marquer la fin de la période hivernale et le début du printemps. Un proverbe datant de 1922 ferait échos à cette hypothèse, "À la Chandeleur, l’hiver se passe ou prend vigueur", explique-t-on dans les colonnes de Madame Le Figaro. L'utilisation de la farine provenant des récoltes de l’année précédente était un symbole de prospérité pour l’année à venir, rappelle le magazine Femme actuelle.

Un rituel du pape Gélase

À lire aussi
Le quartier de la Croix-Rousse, à Lyon (illustration) confinement
Confinement à Lyon : un anniversaire surprise au balcon pour les 100 ans d'un résident

D’autres expliquent la présence des galettes en remontant au IIIe siècle. À cette époque, le pape Gélase offrait des crêpes à des pèlerins qui arrivaient à Rome, une tradition qui aurait été ensuite reprise par de nombreux catholiques. 

Les pratiques culinaires de la fête de la Chandeleur pourraient également trouver leurs origines dans une croyance populaire rappelant une référence à la célébration du dieu Pan : "Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur".

Une superstition populaire

Enfin, au début du XXe siècle, une superstition naît : "Du bonheur, aujourd’hui, jour de la Chandeleur, pour qui mange des crêpes une pièce d’or dans les doigts". À la Chandeleur, il faut faire sauter la première crêpe dans la poêle avec la main droite en tenant un louis d’or dans la main gauche. Un rituel pour solliciter la chance et promettre une longue prospérité à sa famille

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Histoire Traditions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants