1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Bronchiolite : le Conseil scientifique redoute une épidémie de "grande ampleur" cet hiver
1 min de lecture

Bronchiolite : le Conseil scientifique redoute une épidémie de "grande ampleur" cet hiver

Le Conseil scientifique craint une épidémie de bronchiolite de "grande ampleur" cet hiver et appelle à "la plus grande vigilance".

Un bébé dans les bras de sa mère (illustration)
Un bébé dans les bras de sa mère (illustration)
Crédit : M6 / Stéphane Garabed Dimitri Sikiotakis Solene Nicolas
Florise Vaubien

"L'épidémie de bronchiolite pourrait être de grande ampleur" cette année, s'alarme le Conseil scientifique dans son dernier avis publié mardi 5 octobre, rapporte franceinfo. Les chercheurs, chargés de guider le gouvernement français, ont mis en garde contre un regain des cas de bronchiolite cet hiver

Pour rappel, la bronchiolite ou VRS (virus respiratoire syncytial) est une maladie "bénigne la plupart du temps", mais elle peut perturber la respiration des bébés et nécessiter une hospitalisation en cas d'épuisement respiratoire, détaille le site d'information Vidal.

Le Conseil scientifique craint une épidémie "de grande ampleur" cet hiver, et surtout, une pression supplémentaire sur les services hospitaliers. En cause : "un déficit d'immunité collective acquise significatif pour les enfants nés après mars 2020". 

Les scientifiques appellent à "la plus grande vigilance"

En effet, après une série de confinement et l'instauration des gestes barrières, l'expansion de certains virus, dont le VRS, a été "bloquée" pendant plusieurs mois, détaille un article de Nice-Matin. De fait, selon les scientifiques, "il a été observé une réduction extrêmement importante de la circulation" pendant "la période de circulation du Sars-CoV-2". 

"II convient donc d'anticiper que la taille de l'épidémie VRS sera plus importante cet hiver en comparaison des hivers précédents, notamment si elle est décalée en janvier ou en février 2022", expliquent les chercheurs. 

À écouter aussi

Delphine Viriot, épidémiologiste à Santé publique France, souligne de son côté que si "le niveau des indicateurs reste modéré", une "tendance à l'augmentation nécessite la plus grande vigilance"

Pour rappel, une saison classique de bronchiolite entraîne environ 5.000 à 6.000 passages aux urgences pédiatriques et environ 2.000 hospitalisations. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/