1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Brevet 2021 : l’écriture inclusive aperçue dans l’épreuve de français au Liban
1 min de lecture

Brevet 2021 : l’écriture inclusive aperçue dans l’épreuve de français au Liban

VU DANS LA PRESSE - Le 15 juin dernier avait lieu le brevet au Liban et malgré la volonté du ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer de ne pas utiliser l’écriture inclusive dans les examens, cette dernière a quand même fait acte de présence dans l’épreuve de français.

Brevet 2021 : l’écriture inclusive aperçue dans l’épreuve de français au Liban
Brevet 2021 : l’écriture inclusive aperçue dans l’épreuve de français au Liban
Crédit : AFP
Céline Morin

Jean-Michel Blanquer avait pourtant été très clair : dans une circulaire du 6 mai dernier, il interdisait formellement le recours à l’écriture inclusive au sein de l’Éducation nationale, que ce soit dans les cours, les manuels, mais aussi les intitulés d’examens. Néanmoins, cela n’a pas empêché l’intitulé du sujet d’imagination du brevet de français d’être rédigé en écriture inclusive rapporte le Figaro

Les candidats devaient composer un poème, imitant L’Arbre à poèmes d’Abdellatif Laâbi, dans lequel ils donnaient "la parole à un élément de la nature qui exprimera sa liberté et sa beauté". Était précisé par la suite "Vous commencerez par ‘Je suis…’ et vous terminerez par ‘Je suis vivant.e’ ". 

La circulaire de mai, dans laquelle Jean-Michel Blanquer bannissait le mode inclusif, se justifiait en expliquant que "l'écriture inclusive modifie le respect des règles d'accord usuelles attendues dans le cadre des programmes d'enseignement". 

Des sujets rédigés plusieurs mois avant les épreuves

"Il convient de proscrire le recours à l’écriture dite ‘inclusive’, qui utilise notamment le point médian pour faire apparaître simultanément les formes féminines et masculines d’un mot employé au masculin lorsque celui-ci est utilisé dans un sens générique" précisait encore la circulaire. La langue française ne "doit pas être triturée ou abîmée" expliquait déjà le ministre début juin au JDD

À lire aussi

"Tous les sujets sont faits très à l’avance" communique l’Éducation nationale. "Celui du Liban devait faire partie des premiers pour les épreuves à l’étranger. Cela signifie qu’il a dû être préparé autour du mois de novembre", bien avant que la circulaire ne s’exprimer sur le sujet. Par ailleurs, le Ministère l’affirme : "tous les sujets qui n’ont pas encore été distribués sont réexaminés en ce moment même afin de vérifier qu’il n’y ait pas d’écriture inclusive". 

En France, les élèves de troisièmes passeront les épreuves du brevet les 28 et 29 juin prochains. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/