2 min de lecture Bayonne

Bayonne : des étudiants ingénieurs fabriquent des maisonnettes aux sans-abris

REPORTAGE - Privés de projet à l'étranger en raison de l'épidémie de coronavirus, les élèves ingénieurs de l'ISA BTP se sont associés à une association d'aide aux sans domicile fixe pour une belle cause.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
De futurs ingénieurs à la rescousse des SDF à Bayonne Crédit Image : RTL / Philippe De Maria | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe De Maria édité par Florine Boukhelifa

À Bayonne, des élèves ingénieurs se sont transformés en ouvriers du bâtiment pour construire des logements à des sans domicile fixe. Cette équipe d'étudiants travaille dans un hangar en périphérie de la capitale du chocolat. Filles, garçons, tous sont casqués, pantalons de travail, chaussures de sécurité. Ils construisent, de A à Z, cinq grandes structures en bois type mobil-homes. RTL a ainsi suivi Marie et Benjamin, en essayant de ne pas trop les distraire.

Marie est en dernière année à l'ISA BTP, une école d'ingénieur basée à Anglet. "C'est rude, mais on est tellement content après le confinement et le rythme assez chamboulé. Se retrouver, se lever, faire des grosses journées, c'est un régal", explique-t-elle avant de se lancer dans l'étanchéité de la terrasse d'une des structures et du seuil de porte.

Habituellement, les étudiants en dernière année montent un projet humanitaire à l'étranger, mais en 2021, coronavirus oblige, ils jouent à domicile et se sont greffés à un projet local d'habitats modulables pour des personnes de la rue. "On va avoir trois zones : celle de vie avec une kitchenette, un coin nuit avec un lit et une salle de bain de 3m2, optimisée pour garder tout le confort nécessaire", décrit Malo en faisant la visite d'une des structures "faites pour durer" dans le temps.

Ces logements sont composés de trois zones : un coin de vie avec une kitchenette, un coin nuit avec lit et une petite, mais confortable, salle de bain.
Ces logements sont composés de trois zones : un coin de vie avec une kitchenette, un coin nuit avec lit et une petite, mais confortable, salle de bain. Crédit : RTL / Philippe De Maria

Un partenariat naturel entre Atherbea et l'ISA BTP

L'association Atherbea, soutenue par la communauté Pays-Basque et le bailleur social HSA, relève un défi de taille : fournir dix logements de 24m2, modulables, que l'on peut déplacer, pour des personnes de la rue. Au début, la structure pensait tout simplement acheter des mobil-homes, mais les élèves ingénieurs ont entendu parler de l'initiative et ont proposé de construire eux-mêmes des tiny houses, ou maisonnettes en bon français.

À lire aussi
Seine-Maritime
Normandie : la réussite d'un jeune couple de boulangers

"Chaque bénéficiaire pourra ainsi avoir sa tiny house, bien plus confortable qu'un mobil-home. Ce n'est pas parce qu'on s'adresse à des personnes de la rue que l'on est obligé de proposer du précaire", explique Françoise Theux, de l'association Atherbea. "En accueillant les gens dans du beau, dans du confortable, on leur permet aussi de reconstituer beaucoup de choses dans l'estime d'eux-mêmes et les étudiants ont très vite compris ce message", poursuit-elle, évoquant un "chouette partenariat".

Une fois terminées, les maisonnettes seront installées sur des terrains municipaux des villes de Bayonne et de Biarritz. Arrivées prévues cet été.

Ces logements modulables de 24m2 seront installés cet été sur des terrains communaux.
Ces logements modulables de 24m2 seront installés cet été sur des terrains communaux. Crédit : RTL / Philippe De Maria
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bayonne SDF Associations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants