2 min de lecture Info

Carcassonne : le joli succès des glaces "La Belle Aude"

REPORTAGE - Depuis la fermeture du groupe Pilpa, une vingtaine de salariés ont lancé "La Belle Aude", une Scop de glaces artisanales qui connait un franc succès.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Carcassonne : le joli succès des glaces "La Belle Aude" Crédit Image : RTL / Patrick Isson | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Patrick Isson

Direction de Carcassonne où, en 2013, le groupe Pilpa y fermait son unité de production de desserts surgelés, laissant sur le carreau une centaine de personnes. Quelques salariés ont alors tenté de créer sur le même site leur propre marque de crèmes glacées, et ce défi est aujourd'hui une réussite.

Le développement de la marque "La Belle Aude" connaît une croissance à 2 chiffres, elle vient de célébrer son septième anniversaire et pourtant le pari était loin d'être gagné à l'avance. D'ailleurs ils n'ont été qu'une vingtaine à choisir d'investir leurs indemnités de licenciement dans une Scop, une société coopérative et participative. Parmi eux Christophe Barbier, l'ancien délégué du personnel CGT, est aujourd'hui le président de la Scop.

"On est des ouvriers salariés, qui ont un savoir faire", dit-il. Maité a décidé de foncer à ses côtés : "C'est un coup de poker un peu. Après il s'agit d'y croire". Pour y parvenir, elle qui avait travaillé durant 30 ans à la production, a changé de métier. "À la suite de la fermeture je suis passée comptable", explique-t-elle. 

Le président de la Scop Christophe Barbier
Le président de la Scop Christophe Barbier Crédit : RTL / Patrick Isson

Entre 700.000 et 800.000 pots vendus par an

D'autres ont quitté la chaîne, pour se retrouver commerciaux et le résultat dépasse aujourd'hui toutes les espérances, la production tourne à plein régime. "On est à peu près entre 700.000 et 800.000 pots par an", explique Christophe. En pleine année Covid, le chiffre d'affaires a augmenté de 16% en 2020.

À lire aussi
éducation nationale
Rennes : un gardien de la paix accompagne les collégiens en difficulté

Le succès de "La Belle Aude", s'explique d'abord par la cohésion de l'équipe, de 24 salariés aujourd'hui. Tous sont régulièrement consultés et intéressés par les résultats, avec un treizième et même parfois un quatorzième mois. "C'est une Scop, c'est plus convivial, plus soudé. Il n'y a pas de problèmes de hiérarchie", explique Sebastiana, opératrice de production depuis 27 ans.

Un pot de glace de "La Belle Aude"
Un pot de glace de "La Belle Aude" Crédit : RTL / Patrick Isson

"Des glaces artisanales très onctueuses"

Le terme de grande famille est souvent évoqué, et le président Christophe Barbier ne veut surtout pas qu'on l'appelle patron. "Je n'aime pas le mot patron. On est responsable de notre entreprise. Le mot patron c'est un mot où il y a une frontière", dit-il. C'est évidemment le principal pour les consommateurs, "La Belle Aude" produit des glaces artisanales avec 35 parfums où les achats de proximité sont privilégiés

"Les glaces sont super bonnes, et puis ils les font avec des produits régionaux. On voit que ce sont des glaces artisanales très onctueuses", témoigne ce couple qui a carrément craqué. Christophe Barbier y croit plus que jamais, et il ne compte pas son temps, beaucoup plus que 35 heures par semaine. "On fait plus de 10h par jours mais on le fait avec le cœur. Avec le cœur on ne compte pas", nous dit-il. L'objectif est désormais d'atteindre au moins 30 salariés d'ici la fin de l'année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Reportage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants