2 min de lecture Chômage

Baisse du chômage : "Beaucoup de créations d'emplois en CDI", dit un économiste

Pour Mathieu Plane, économiste à l'OFCE, iI y a une "forte résistance dans le marché du travail avec une croissance relativement faible, mais beaucoup de créations d'emplois". Une croissance riche en emplois de moins en moins précaires avec des intentions d'embauche, notamment en CDI, qui ont tendance à augmenter.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Baisse du chômage en 2019 : "Beaucoup de créations d'emplois en CDI", dit un économiste Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Sarah Ugolini

Le chômage a nettement baissé en 2019 en France, avec 120.700 demandeurs d'emplois en moins. C'est la plus forte baise depuis la crise de 2008. Une bonne nouvelle qui s'ajoute à celle des jours précédents avec notamment la confirmation de l'attractivité de notre pays et les nombreux investissements étrangers. 

Pour Mathieu Plane, économiste à l'OFCE, l'Observatoire français des conjonctures économiques, il est vrai qu'il y a "un certain nombre d'éléments qui sont en amélioration", même si "on est dans un contexte de ralentissement de la croissance". De manière relative, on se "porte plutôt mieux que nos voisins" européens. 

Il se trouve effectivement qu'il y a une "forte résistance dans le marché du travail avec une croissance relativement faible, mais beaucoup de créations d'emplois". Une croissance riche en emplois qui est la bonne nouvelle de cette année. Des emplois qui sont en plus de moins en moins précaires avec des intentions d'embauche, notamment en CDI, qui ont tendance à augmenter. 

Le chômage baisse alors que l'intérim baisse

François Béharel, président Randstad France.
Partager la citation

Pour François Béharel, président Randstad France, l'agende leader dans le secteur de l'intérim, il y a cependant "une fragmentation du marché du travail qui s'accélère". "Cela fait 10, 15, 20 ans que l'on dit qu'il y a des qualifications pénuriques en France". "Cette fois-ci, le chômage baisse alors que l'intérim baisse, alors que d’habitude quand l'intérim baisse, le chômage augmente", assure-t-il. "Notre volume moyen d'intérim sur la décennie c'est à peu près 640.000 ETP (équivalents temps plein) en France et on est monté jusqu'à 3% à 850.000, donc là il y a un décalage vers le bas". 

À lire aussi
Muriel Pénicaud, la ministre du Travail économie
Coronavirus : quelles sont les conséquences du chômage partiel ?

Mais dans le même temps où l'intérim baisse, 4 à 5% l'année dernière, "l'attractivité en CDI dans nos cabinets de recrutements ne fait qu'augmenter". "C'est cette fragmentation, si vous êtes éloigné du chômage, concerné par une qualification pénurique,  on va vous trouver un job. Par contre, de l'autre côté si vous êtes jeune non diplômé, là ça devient de plus en plus dur", analyse le président de Randstad France. 

L'objectif du président à 7% de chômage en fin de quinquennat est-il alors possible ? "À l'horizon 2020, on est plutôt en dessous de 8%", selon les prévisions de Mathieu Plane.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chômage Emploi Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants