1 min de lecture Éducation nationale

Baccalauréat : les E3C font toujours débat, 41.000 copies manquantes

Le nouveau format du baccalauréat accorde une place plus importante au contrôle continu avec notamment les épreuves E3C. 41.000 copies manquent à l'appel car des lycées n'ont toujours pas réussi à organiser les examens.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Baccalauréat : les E3C font toujours débat, 41.000 copies manquantes Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par William Vuillez

Les fameuses E3C du bac, les épreuves communes de contrôle continu sont toujours au cœur des débats. Certains élèves et professeurs font toujours de la résistance, 41.000 copies manquent encore à l'appel parce que des lycées n'ont toujours pas réussi à organiser les examens, cela représente un peu plus de 2% du total des copies de cette première session d'épreuves en classe de première. 

S'il n'y a plus qu'une minorité de contestataires, on pourrait penser que les choses vont rentrer rapidement dans l'ordre, pourtant ce n'est pas si simple. Parce que même s'il n'y a que 2% de copies manquantes et une vingtaine de lycées en difficulté, on est dans une impasse. 

Blocage aux entrées des établissements, fumigènes à l’intérieur, les E3C reportées déjà deux fois par endroits... Le ministère va devoir trouver une issue. Les solutions envisagées : délocaliser les épreuves dans des lycées plus calmes, infliger un zéro aux élèves qui réitèrent leur refus de passer les E3C, tout ça laissera des traces. 

Des changements en perspective

Tout cela soulève de nombreuses questions : est-ce que ça va recommencer après les vacances de printemps quand il faudra lancer la deuxième session d'E3C ? Faudra-t-il encore par endroits appeler la police pour permettre aux élèves d'entrer dans leur lycée ? Et même là où ça s'est déroulé normalement, il y a des récriminations : lourdeur de l'organisation, sujets qui circulent sur internet, soupçons de rupture d'égalité...

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer lors de sa conférence de presse, samedi 14 mars. éducation nationale
"Il faut mieux payer nos professeurs", assure Jean-Michel Blanquer

Cela veut dire qu'li y aura des changements. Le comité de suivi de la réforme y travaille. Il réunit les représentants des enseignants, des lycéens, des parents, des personnels de direction et des annonces sont prévues autour du 11 mars. Plusieurs propositions sont sur la table mais derrière tout ça il y a des résistances plus profondes. Derrière tout ça, on voit resurgir le débat : pour ou contre le contrôle continu dans la note du bac. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Baccalauréat Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants