1 min de lecture Baccalauréat

Bac 2019 : vers plusieurs plaintes contre l'État pour "rupture d’égalité" ?

Pour 104.000 candidats au baccalauréat ont commencé les sessions de rattrapage. Parmi eux, certains le font peut-être inutilement, car leurs notes restent provisoires. Ils pourraient porter plainte contre l'État pour "rupture d'égalité".

>
Des élèves toujours en attente de leurs notes du baccalauréat Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : Ulysse Cailloux/Thierry Maurer/Cyrielle Stadler/M6Info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Paul Turban

Des lycéens vont-ils porter plainte contre l'État pour "rupture d'égalité" ? Les sessions de rattrapage poursuivent dans la lancée d'une session 2019 du baccalauréat particulièrement mouvementée, entre erreurs dans les sujets, fuites ou encore grève de correcteurs.

À partir de ce lundi 8 juillet, ils sont 104.000 candidats à passer les oraux de rattrapage. Un moyen, pour les étudiants ayant obtenu une moyenne entre 8/20 et 10/20 d'obtenir les points manquants pour décrocher le diplôme.

Pourtant, certains élèves passent peut-être les épreuves de rattrapage inutilement. En effet, 80.000 élèves se sont vus attribuer à titre provisoire leurs notes de contrôle continu. Leurs notes aux épreuves n'ont pas été reçues par l'Éducation nationale. Des correcteurs en grève les retiennent en guise de protestation.

Dans cette situation, certains syndicats lycéens appellent à porter plainte contre l'État pour rupture d'égalité. Selon eux, les solutions de dernière minute apportées par le ministère de l'Éducation nationale constituent une atteinte à ce principe fondamental de la démocratie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Examens Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants