1 min de lecture Baccalauréat

Bac 2019 : des syndicats veulent que tous les lycéens bénéficient des notes de contrôle continu

La FCPE, premier syndicat de parents d'élèves, et le syndicat lycéen UNL, demandent que tous les candidats du baccalauréat puissent faire prévaloir leurs notes de contrôle continu en cas d'échec à l'examen.

Manifestation étudiante contre la réforme du baccalauréat
Manifestation étudiante contre la réforme du baccalauréat Crédit : REMY GABALDA / AFP
AFP et Nicolas Barreiro

L'édition 2019 du baccalauréat est-elle maudite ? Ce jeudi 11 juillet, les syndicat lycéen UNL et la FCPE, premier syndicat de parents d'élèves, ont demandé que tous les candidats au baccalauréat puissent faire prévaloir leurs notes de contrôle continu en cas d'échec à l'examen, ils pourraient ainsi se rendre aux rattrapages en septembre.

Le président de la FCPE, Rodrigo Arenas, demande de la transparence. "C'est le chaos. On est dans une situation délirante car il y a une rupture d'égalité de traitement entre les candidats", explique-t-il.

"Nous demandons que tous les lycéens de France puissent accès à la moyenne de leurs notes et à la note du jury", exige Rodrigo Arenas.

Les deux syndicats souhaitent que les recalés, avec une moyenne entre 8 et 10 sur 20 grâce au contrôle continu, aient accès à la session de rattrapage de septembre. Ils le demandent au nom d'une égalité de traitement entre tous les candidats.

Afin de venir en aide à tous ces candidats qui connaissent des irrégularités, la FCPE a ouvert une ligne téléphonique, le 01.43.57.16.16. "On a eu 20.164 appels qui sont arrivés depuis mardi matin et on n'a pu en traiter que 3.600, donc 17.000 élèves sont dans la nature sans qu'on ait pu leur apporter de conseils", raconte Rodrigo Arenas.

À lire aussi
Un jeune homme passe le baccalauréat, le 17 juin 2019 rentrée scolaire
Les infos du 12h30 - Baccalauréat : ce qui va changer dès cette rentrée au lycée

Il conclut en évoquant Parcoursup : "Les élèves recalés dont les dossiers sont en attente pour cause d'irrégularités ont vu leurs vœux disparaître de cette plateforme, ce n'est pas normal".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Jean-Michel Blanquer Bacheliers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants