2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : quelles pistes sont vraiment reliées aux attaques de vendredi soir ?

DÉSINTOX - Évacuation d'une partie de l'aéroport de Gatwick, piste de l'individu arrêté en Allemagne : le point sur les pistes sérieuses actuellement suivies par la police.

La police belge coopère avec les autorités françaises pour trouver les auteurs des attentats de Paris (illustration)
La police belge coopère avec les autorités françaises pour trouver les auteurs des attentats de Paris (illustration) Crédit : YORICK JANSENS / BELGA / AFP
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Une demi-heure de carnage et beaucoup de questions. Au lendemain de la pire attaque terroriste qui ait jamais frappé la France, provoquant la mort d'au moins 129 personnes et blessant 352 personnes, dont 99 sont en état d'urgence absolue, selon un bilan provisoire annoncé par le procureur de la République de Paris François Molins en début de soirée, l'enquête, tentaculaire, est de plus en plus difficile à décrypter. 

Alors que des pistes sont désormais suivies à l'étranger et que les arrestations se multiplient, quels éléments ont un rapport direct avec la série d'attaques qui ont balayé plusieurs quartiers de la capitale peu après 21 heures vendredi ?

Le Français arrêté à l'aéroport de Gatwick

Pour l'heure les enquêteurs ne savent pas si cet homme, un français de 41 ans arrêté en possession d'une arme à l'aéroport de Gatwick, dans le sud de Londres, est effectivement relié de près ou de loin aux attaques de Paris. "Il est trop tôt pour savoir quelles étaient ses intentions, s'il en avait. Mais au vu des événements à Paris vendredi soir, nous sommes en état de vigilance accrue face à des incidents de ce type", a déclaré Nick May, le commissaire en charge de l'enquête en Angleterre. L'individu avait été arrêté dans le terminal nord de l'aéroport, et l'aéroport avait été évacué en raison de son "comportement suspect". 

L'individu arrêté en Bavière le 5 novembre

Là encore, les enquêteurs préfèrent pour l'heure rester prudents. Le 5 novembre, un homme d’une cinquantaine d’années originaire du Monténégro avait été interpellé dans sa voiture en Bavière. Il avait en sa possession des armes, des explosifs et surtout des documents qui semblaient montrer qu’il se rendait à Paris. Simple trafiquant d'armes ou membre d'un réseau terroriste ? L’homme a en tout cas été interpellé et interrogé par la police allemande, mais n’a pas révélé grand chose aux enquêteurs. La corrélation entre cet individu, qui disposait d’explosifs, d’armes et qui se rendait à Paris et les attentats de vendredi 13 octobre, est en tout cas très sérieusement étudiée par la police antiterroriste.

Les trois personnes arrêtées en Belgique

À lire aussi
Maître Richard Malka, avocat de "Charlie Hebdo", le 2 septembre 2020 au Tribunal de Paris terrorisme
"On ne peut pas être en même temps Obono et 'Charlie Hebdo'", dit l'avocat du journal

Samedi dans la soirée, trois personnes ont été interpellées à Bruxelles (Belgique), dans le cadre d'une vaste opération directement reliée aux attaques de Paris. L'une des trois personnes interpellées réside en Belgique et a loué l'un des véhicules utilisés lors des attaques, indique le procureur de Paris. Inconnues des services  de renseignement français, mais pas tous étrangères aux services belges, ces trois personnes interpellées avaient déjà fait l'objet d'un contrôle routier à la frontière franco-belge, au niveau de Cambrai, samedi 14 dans la matin. S'agit-il d'un des trois groupes d'assaillants qui ont attaqué plusieurs bars dans la soirée du 13 octobre ? L'enquête n'est toujours pas claire à ce sujet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Enquete Fusillade
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants