2 min de lecture Attentat à Nice

Attentat de Nice : qui est Franck Terrier, le héros décoré de la Légion d’honneur ?

Cet homme de 50 ans avait tenté de stopper la course meurtrière du camion bélier sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016.

Emmanuel Macron prend Franck Terrier, le "héros au scooter", dans les bras
Emmanuel Macron prend Franck Terrier, le "héros au scooter", dans les bras Crédit : VALERY HACHE / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Ce fut peut-être le moment le plus fort de cette cérémonie d’hommage aux victimes de l’attentat de la promenade des Anglais, organisée ce vendredi 14 juillet 2017 à Nice. Au beau milieu d’une cérémonie chargée d’émotion, Franck Terrier a eu le droit à une très longue ovation au moment de se voir remettre la légion d'honneur par Christian Estrosi. Alors que le poids lourd lancé par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel dans la foule réunie pour le feu d’artifice du 14 juillet, cet homme de 50 ans s’était distingué en tentant par tous les moyens de stopper la course meurtrière du camion.

Après avoir jeté son scooter sous les roues du camion, il avait rattrapé le camion à pieds et tenté de stopper Mohamed Lahouaiej-Bouhlel en s'agrippant à la cabine du camion. Malgré son geste héroïque, il a récemment confié dans les colonnes de Nice-Matin que "un sentiment de culpabilité" : "Peut-être que le mot est fort. Mais je me dis : 'Si tu avais regardé avant dans ton rétroviseur, tu aurais peut-être réagi plus tôt'."

Après l’attentat, ce père de famille a été hanté par cette nuit du 14 juillet pendant de longs mois. "De mi-août à fin septembre, j’ai fait un syndrome crépusculaire. Je ne me souviens de rien. J’ai fait un déni de ce que j’avais fait. J’étais là, à la maison, mais je ne savais pas ce qui se passait autour", raconte-t-il à Nice-Matin.

Il n’a jamais pu reprendre la cours de sa vie à l’identique

Chef d’exploitation des pistes à l’aéroport de Nice au moment de l’attentat, Franck Terrier n’a jamais pu reprendre la cours de sa vie à l’identique. Après un essai infructueux, il a quitté son travail pour devenir "responsable des marchés traditionnels et sédentaires" de la ville de Nice. Pour se reconstruire, ce fervent supporter de foot a notamment pu s’appuyer sur l’OGC Nice.

"Cette saison m’a fait du bien", raconte-t-il, "c’est ma bouée d’oxygène. Je crois que cet événement a pu souder l’équipe, le club, qui fait beaucoup pour les victimes, ça, c’est une bonne image !" Au côté du héros au scooter, 41 personnes ont été décorées de la Légion d’honneur vendredi 14 juillet 2017 à Nice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Légion d'honneur Nice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants