1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat de Strasbourg : "On a touché de près la scène", raconte un haut gradé de la police
1 min de lecture

Attentat de Strasbourg : "On a touché de près la scène", raconte un haut gradé de la police

INVITÉ RTL - Jean-François Illy, directeur départemental de la Sécurité Publique d'Alsace, était sur les lieux de la tuerie à Strasbourg. Il raconte ses premiers gestes et le dispositif mis en place pour retrouver l'assaillant.

Strasbourg : les forces de l'ordre très présentes dans la ville après l'attaque du 11 décembre
Strasbourg : les forces de l'ordre très présentes dans la ville après l'attaque du 11 décembre
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Attaque à Strasbourg : retour sur la soirée du point de vue des policiers
09:43
Attaque à Strasbourg : retour sur la soirée du point de vue des policiers
09:43
Yves Calvi & Arièle Bonte

Jean-François Illy, directeur départemental de la Sécurité Publique d'Alsace, a piloté tout le dispositif de sécurité après l'attentat de Strasbourg la semaine dernière, qui a fait cinq morts et plusieurs blessés. Il raconte à RTL que c'est une connaissance qui le prévient de ce qui est en train de se passer au marché de Noël de Strasbourg. "J'ai tout de suite appelé ma salle d'information de commandement, ils m'ont confirmé l'information". 

À ce stade de la soirée, Jean-François Illy ne sait pas combien de tireurs se trouvent dans le centre-ville de Strasbourg. Puis, au fur et à mesure que les minutes avancent, les faits deviennent plus clair. "Notre priorité : neutraliser le terroriste", résume alors Jean-François Illy, ajoutant alors "qu'on est jamais préparé" à ce type de situation. C'est pourquoi une cellule d'accompagnement psychologique des policiers a d'ailleurs été mise en place à la suite de la tuerie, souligne-t-il. "Ils sont fortement impressionnés, parce qu'on a touché de près la scène, ça choque tout le monde".

Persuadé que Chérif Chekat ne s'est pas réfugié à l'étranger, la Sécurité Publique d'Alsace met en place un système de quadrillage pour le retrouver. Ce sont les policiers de Jean-François Illy qui l'abattent, quasiment à bout portant.

Concernant le dispositif de sécurité, le directeur assure qu'il n'est pas possible de confiner les riverains pendant le marché de Noël. "Le zéro risque est impossible", assure-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/