1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. APL : y a-t-il une corrélation entre augmentation des aides et hausse des loyers ?
2 min de lecture

APL : y a-t-il une corrélation entre augmentation des aides et hausse des loyers ?

DÉCRYPTAGE - Les propriétaires profiteraient de la revalorisation habituelle des aides au logement pour faire grimper leur loyer.

L'encadrement des loyers a été mis en place dans l'agglomération parisienne en août 2015.
L'encadrement des loyers a été mis en place dans l'agglomération parisienne en août 2015.
Crédit : AFP
APL Y a-t-il une corrélation entre augmentation des aides et hausse des loyers
02:14
Martial You & Ludovic Galtier

Pour compenser la baisse du montant des aides personnalisées au logement (APL) annoncée cet été par le gouvernement, Emmanuel Macron a proposé sa solution. "J'appelle publiquement tous les propriétaires à baisser de cinq euros le loyer par mois si on veut accompagner les locataires. L'État n'a pas à payer tout", a-t-il déclaré devant les préfets, mardi 5 septembre.

Dans les faits, la courbe des loyers suit-elle celle des APL ? En clair, lorsque les aides augmentent, les propriétaires font-ils monter leur tarif ? Ce serait le cas, si l'on en croit un certain nombre d'études parues au cours des quinze dernières années. L'Insee a établi qu'il y avait une corrélation. La Cour des Comptes a pointé le rôle des APL dans l'inflation des loyers en particulier pour les logements étudiants, où on sait que les aides au logement sont répandues. On a tous vu des annonces de location avec la mention entre parenthèse "APL déduites".

L'économiste Gabrielle Fack qui a mené une étude sur le sujet estime que 50% à 80% des revalorisations des APL se retrouvent dans le loyer au moment de signer le bail. Cela correspond à la phrase du ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard qui estime qu'une hausse de un euro des APL se traduit par une hausse de 78 centimes du loyer.

La loi de l'offre et de la demande a fait baisser les loyers

Bien qu'Emmanuel Macron n'ait pas d'impact direct sur leur décision, les propriétaires auraient donc largement les moyens de baisser leur tarif ? La réalité du marché immobilier a changé depuis quelques années. Paris n'est pas la France et il y a beaucoup de régions où il est difficile de trouver des locataires.

À lire aussi

À tel point que les loyers ont déjà commencé à baisser. L'observatoire Clameur, qui fait autorité, constate une baisse moyenne de 0,1% des loyers depuis 2011. Trois à quatre euros de baisse ont par exemple été enregistrés dans les Pays de la Loire, l'Aquitaine, la région Rhône-Alpes et même 11 à 12 euros en Haute Normandie ou région PACA. En gros, la baisse demandée par Emmanuel Macron a déjà eu lieu (avec ou sans APL) mais à cause de la loi de l'offre et de la demande.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/