2 min de lecture Santé

Alzheimer : pourquoi les médicaments pourraient ne plus être remboursés

La Haute autorité de santé (HAS) recommande la fin du remboursement des médicaments contre Alzheimer, dont l'intérêt médical est jugé "insuffisant".

Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer à Angervilliers, en mars 2011 (photo d'illustration).
Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer à Angervilliers, en mars 2011 (photo d'illustration). Crédit : AFP / SEBASTIEN BOZON
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Aricept, Exelon, Ebixa, Reminyl... Ces noms de médicaments, qui ne parlent pas forcément au plus grand nombre, sont menacés de ne plus être remboursés par la Sécurité sociale. Ils sont prescrits pour empêcher le développement de la maladie d'Alzheimer mais, après avoir dégradé leur note d'évaluation en 2011, la Haute autorité de santé (HAS) recommande désormais la fin de leur remboursement. 

Cette évaluation consiste à juger de l'efficacité d'un médicament. De "faible" en 2011, l'intérêt médical est désormais estimé "insuffisant". Dans un communiqué, l'autorité sanitaire a souligné que ce déclassement "ne justifie plus la prise en charge par la solidarité nationale". Un appel du pied à l'Assurance maladie pour qu'elle mette un terme au remboursement des quatre seuls médicaments qui existent sur le marché pour lutter contre la maladie d'Alzheimer.

Si déremboursement il doit y avoir, l'argent économisé doit rester aux patients

Joël Jaouen, président de France Alzheimer
Partager la citation

"Depuis 2007, nous demandons aux laboratoires de démontrer une efficacité sur la qualité de vie des malades, sur leur mortalité, et si leurs produits retardent l'entrée en institution. Et sur toutes ces questions, nous n'avons toujours pas de réponse. De plus, nous avons connaissance d’effets indésirables non négligeables. Tout cela justifie notre décision", a expliqué le docteur Anne d'Andon, chef du service d’évaluation du médicament à la HAS, citée par Le Parisien.

Sauf que sur les 850.000 personnes touchées par la maladie d'Alzheimer en France, 350.000 bénéficient d'un traitement médicamenteux. Cela représente un coût de 130 millions d'euros par an pour la Sécurité sociale. Une somme colossale si l'on considère que ces médicaments n'ont pas prouvé leur efficacité.

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Mais l'association France Alzheimer a d'ores et déjà indiqué être fermement opposée à tout déremboursement : "Ces produits ne marchent pas avec tous les patients, c'est vrai", a reconnu le président de l'association dans Le Parisien. "Mais ils sont efficaces sur certains malades, peut-être 30.000, pour lesquels ils retardent l'évolution de la maladie et facilitent le travail éprouvant des aidants en atténuant les symptômes", a-t-il précisé, ajoutant que "si déremboursement il doit y avoir, l'argent économisé doit rester aux patients et aux aidants qui ont grand besoin de soutien".

L'avis de Haute autorité de santé (HAS) n'étant que consultatif, le ministère de la Santé attend le détail de l'évaluation pour statuer sur ces recommandations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Alzheimer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785445232
Alzheimer : pourquoi les médicaments pourraient ne plus être remboursés
Alzheimer : pourquoi les médicaments pourraient ne plus être remboursés
La Haute autorité de santé (HAS) recommande la fin du remboursement des médicaments contre Alzheimer, dont l'intérêt médical est jugé "insuffisant".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/alzheimer-pourquoi-les-medicaments-pourraient-ne-plus-etre-rembourses-7785445232
2016-10-25 17:47:25
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dyAcdcZIJEaEuS7O5-rfKA/330v220-2/online/image/2016/0928/7785033314_une-femme-souffrant-de-la-maladie-d-alzheimer-a-angervilliers-en-mars-2011-photo-d-illustration.jpg