1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alsace : quand un réfugié afghan fait renaître les cépages de vins oubliés
1 min de lecture

Alsace : quand un réfugié afghan fait renaître les cépages de vins oubliés

REPORTAGE - Haroon Rahimi, tombé amoureux des vins d'Alsace, a décidé de redonner vie à des cépages anciens.

Haroon Rahimi
Haroon Rahimi
Crédit : Yannick Olland
Un réfugié afghan redonne vie à des cépages alsacien oubliés
05:16
Yannick Olland - édité par Charlotte Diry

À Obermorschwihr, près de Colmar, des cépages oubliés depuis des décennies reprennent vie grâce à Haroon Rahimi, un réfugié afghan de 24 ans, qui s'est lancé dans la viticulture. 

Pour cette rencontre hors du commun, il faut monter sur les hauteurs d'Obermorschwihr, sur le site d'une ancienne abbaye, marcher vers un portail monumental, posé au milieu des herbes folles... et derrière cette grille, le conservatoire des cépages oubliés. "Nous sommes à l'Abbaye de Marbach, une ancienne abbaye augustine fondée au XIe siècle." Clément Schertzinger est le président de l'association de l'Abbaye de Marbach. "Moi je trouvais ça assez génial qu'on puisse faire ici, un jardin de la mémoire des vignes anciennes." 

Tous ces cépages anciens sont interdits pour les vins d'Alsaces depuis 1945. Ils ont été abandonnés. Sauf ici, sur ce site. Isabelle Kuntzmann, de l'association Vignes Vivantes, explique qu'il y a "quatre-vingt anciens cépages". "Là on est en présence du Saint Sauveur d'Alsace, c'est son nom. Nos anciens peut-être le connaissaient", indique-t-elle. 

Sur ce site, Haroon Rahimi fait renaître d'anciens cépages d'Alsace
Sur ce site, Haroon Rahimi fait renaître d'anciens cépages d'Alsace
Crédit : Yannick Olland
Sur ce site, Haroon Rahimi fait renaître d'anciens cépages d'Alsace
Haroon Rahimi, réfugié afghan qui ressuscite les anciens cépages d'Alsace
Trois bouteilles de vins produits grâce à Haroon Rahimi
Vin alsacien aux cépages anciens
Sur ce site, Haroon Rahimi fait renaître d'anciens cépages d'Alsace Crédits : Yannick Olland
Haroon Rahimi, réfugié afghan qui ressuscite les anciens cépages d'Alsace Crédits : Yannick Olland
Trois bouteilles de vins produits grâce à Haroon Rahimi Crédits : Yannick Olland
Vin alsacien aux cépages anciens Crédits : Yannick Olland
1/1

Celui qui a redonné vie à ces cépages, c'est Haroon Rahimi, réfugié Afghan de 24 ans qui s'est lancé dans un BTS viticulture. Tombé sous le charme de ce lieu hors du commun. "J'ai vu la beauté de cette parcelle, avec un paysage assez unique. C'était un début de quelque chose, je sentais qu'il y avait quelque chose entre moi et ces vignes là. Ça me touchait profondément. Je voulais chercher le mystère, l'histoire de ces cépages". Pour ces cépages oubliés dont on ne connait plus les qualités, il a fallu recommencer à zéro. 

À lire aussi

Un vin ambré, unique, comme le parcours de Haroon Rahimi, qui recherche encore aujourd'hui à retrouver un goût inoubliable, celui d'un premier verre de vin clandestin, à 6.800km de l'Alsace. Et c'est peut-être grâce à ces cépages alsaciens oubliés que Haroon Rahimi retrouvera un jour, ce goût tant recherché d'un vin interdit. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/