1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alimentation : vers plus de chocolat équitable dans nos rayons ?
2 min de lecture

Alimentation : vers plus de chocolat équitable dans nos rayons ?

C'est une bonne nouvelle si vous aimez le chocolat : les fabricants français se sont enfin engagés à utiliser du cacao durable, à respecter la forêt et à ne plus faire travailler les enfants.

Du cacao (illustration).
Du cacao (illustration).
Crédit : Valerie Baeriswyl / AFP
Consommation : du chocolat enfin équitable ?
02:48
Virginie Garin - édité par William Vuillez

On n'a pas forcément conscience, quand on se fait plaisir ici en France, mais la production de cacao est l'une des pires qui soit. Selon des ONG de protection des droits humains, elle a même encore recourt à l'esclavage, parfois d'enfants d'une dizaine d'années qui travaillent dans les plantations en Côte d’Ivoire et ne sont jamais payés. 

Une ONG américaine a saisi la justice contre les marques de chocolat les plus connues. À force de faire pression pour réduire les coûts, les conditions sociales dans les plantations sont devenues épouvantables. Les revenus des petits planteurs ont chuté. Les cours ont été divisé par trois en 30 ans. Pour satisfaire notre gourmandise, il y a parfois au départ beaucoup de misère, avec en prime un effet sur la nature. La production de cacao contribue aussi à la déforestation.

En Côte d’Ivoire et au Ghana, premiers pays producteurs, c’est l’une des principales raisons pour lesquelles on coupe les forêts : cultiver du cacao.  D’immenses plantations ont été créées avec un modèle intensif, et donc beaucoup d’engrais, de pesticides. Mais c'est un modèle qui s’essouffle. Les cacaoyers sont fatigués, les rendements baissent. Les industriels du chocolat se sont dits qu’il fallait peut-être produire autrement, d’où cet engagement important, pris en ce début du mois d'octobre, de la filière. 

Quel impact sur les prix ?

Industriels, chocolatiers, ONG et gouvernements se sont mis autour de la même table. Les fabricants, les grandes marques ou les plus petits chocolatiers se sont engagés à se fournir auprès de filières équitables, durables, et donc de vérifier que leurs fèves de cacao n’ont pas été récoltées par des enfants et n’ont pas poussé sur des forets coupées. Les producteurs vont dans le sens du vent. 

À écouter aussi

Le consommateur a besoin de transparence, de savoir ce qu’il mange, en témoigne le succès du chocolat équitable de Max Havelaar, par exemple, dont les ventes ont été multipliées par sept en 5 ans. Les producteurs le savent et veulent redorer leur image. On peut alors se demander si cela va faire augmenter le prix du chocolat. 

En principe, non, car c’est un peu comme la farine dans le prix d’une baguette. Le prix du cacao dans un bonbon au chocolat ou une pâte à tartiner, c’est 5% seulement du coût total. Si les fabricants payent 20 ou 30% plus cher le cacao aux planteurs, cela ne va pas se voir sur le prix de la tablette

Les industriels se sont engagés auprès du gouvernement. Les ONG vont surveiller, et il faudra mettre en place, sur place, des contrôles par des organismes indépendants. Pour reconnaitre ce bon chocolat dans les rayons, on verra de plus en plus sur les produits, y compris de grande marques, des labels équitables, prix décent versé aux producteurs. Il y a déjà du chocolat équitable, mais cet accord annoncé cet semaine devrait permettre, dans les 3 ou 4 prochaines années, d'en trouver beaucoup plus dans les rayons.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/