1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alimentation : pour la première fois en 20 ans, les ventes de produits bio ralentissent
2 min de lecture

Alimentation : pour la première fois en 20 ans, les ventes de produits bio ralentissent

Alors que la croissance était à deux chiffres, pour la première fois depuis 20 ans, les ventes de produits bio ralentissent en France.

Des légumes issus de l'agriculture biologique (illustration)
Des légumes issus de l'agriculture biologique (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Alimentation : pour la première fois en 20 ans, les ventes de produits bio ralentissent
02:45
Alimentation : pour la première fois en 20 ans, les ventes de produits bio ralentissent
02:45
Virginie Garin

Le bio est-il en train de s'essouffler en France ? La crise du coronavirus a changé notre façon de consommer et pour la première fois depuis plus de 20 ans, les ventes de produits bio ralentissent alors que chaque année, la croissance était à deux chiffres. Les consommateurs se sont rués plutôt sur le local. Ce qui est "proche" rassure plus que ce qui est "bio". Il y a eu un boom des circuits courts dès le premier confinement, donc des achats faits directement auprès des producteurs ou avec un seul intermédiaire.

Les gens des villes qui sont allés se confiner à la campagne ont fait leurs courses chez les agriculteurs et une étude publiée en mars dernier par la filière, l'agence bio, a montré que le volume des ventes dans la consommation quotidienne a un peu baissé. Le nombre de personnes qui mangent tous les jours au moins trois quarts de produits bio est passé de 19 à 16%.

Les raisons données par la filière sont d'abord conjoncturelles. Il y a pu y avoir, à cause de la crise, des problèmes d'approvisionnement, plus une baisse du pouvoir d'achat chez certains consommateurs. Le premier frein qui fait hésiter les gens à acheter bio, c'est  toujours le prix. Et puis donc cet engouement pour ce qui vient de près de chez nous, avec beaucoup de petits commerces de produits régionaux qui se sont ouverts. Et aussi, c'est un vrai phénomène, des grands magasins spécialisés de produits frais ou régionaux, qui concurrencent les grandes surfaces. 

Le bio a atteint un plafond ?

Aujourd'hui le bio c'est près de 6% des ventes des produits alimentaires. Il va continuer à progresser mais quand un secteur connait une croissance si forte, à un moment, il marque le pas. Et il va devoir peut-être évoluer un peu car il y a bio et bio. Les ventes dans les magasins spécialisés marchent toujours très bien depuis la crise du coronavirus. De nouveaux consommateurs sont arrivés, des jeunes, des ouvriers et employés avec des revenus plus faibles. 

À lire aussi

Là où les ventes ralentissent, c'est surtout dans la grande distribution où le bio n'est pas toujours très cohérent. En grande surface on trouve parfois du bio importé et vendu sous plastique. Entre des poires qui ont été récoltées à 30 kilomètres de chez vous avec peut-être un peu de pesticides et d'autres bio mais importées de très loin et vendues sous plastique,  vous réfléchissez. Quelle est la poire la plus écolo ? Et bien la filière aussi y pense car le bio produit en France marche très bien

Quant aux fruits sous plastique, officiellement c'est pour protéger les fruits. En fait, c'est aussi pour les distinguer des autres moins chers et qu'on ne soit pas tenté de les mélanger à la caisse. Bonne nouvelle : la filière est en train de tester une sorte de tatouage des fruits à chaud, qui va permettre d'identifier les produits bio, sans les enfermer dans du plastique. Le secteur a assurément un bel avenir, à condition de régler ses contradictions. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/