2 min de lecture Tourisme

Airbnb veut équiper les locations de détecteurs de bruit pour empêcher les fêtes sauvages

Réductions à l'appui, Airbnb incite désormais ses hôtes français et internationaux à installer des dispositifs de prévention pour contrer l'organisation de soirées à l'insu des propriétaires des lieux.

L'application Airbnb sur smartphone
L'application Airbnb sur smartphone
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Airbnb s'attaque aux fêtes sauvages organisées à l'insu des propriétaires des logements loués sur son application. La plateforme de location encourage désormais les hôtes à s'équiper de "dispositifs de prévention contre les fêtes". Elle propose depuis décembre des réductions de plusieurs dizaines d'euros vers des appareils de détection de bruit capables d'alerter les propriétaires des lieux lorsque le niveau sonore dépasse un certain seuil. Un courriel faisait part de ces offres promotionnelles a été envoyé à l'ensemble de la communauté Airbnb dans le monde, y compris les hôtes français.

Trois produits sont concernés par l'opération. Conçus par les sociétés Minut, NoiseAware et Roomonitor, ils doivent "aider les hôtes à se prémunir face à d’éventuelles fêtes non-autorisées et des perturbations dans le voisinage", selon la plateforme. Contacté par RTL.fr, Airbnb précise que "ces appareils n'enregistrent pas le son" mais "détectent les variations de niveaux de bruit dans le logement pour alerter les hôtes en cas d'augmentation inhabituelle du volume sonore".

La société assure que les voyageurs seront nécessairement prévenus de la présence de tels dispositifs dans les logements. Ces derniers doivent être mentionnés dans le règlement intérieur ou dans la description de l'annonce pour que les utilisateurs soient informés avant de réserver. Selon nos constatations, les détecteurs de bruit ne figurent pas encore dans la liste des équipements proposés dans les filtres lors de la recherche d'un logement, au contraire du détecteur de fumée et de monoxyde de carbone.

Cette mesure s'inscrit dans un contexte de durcissement de la réglementation de Airbnb relative aux fêtes sauvages. Depuis la fin d'année 2019, et une fusillade qui a fait cinq morts lors d'une fête d'Halloween dans une location en Californie, la plateforme interdit l'organisation des soirées non autorisées. Les locataires doivent obtenir l'accord de leur propriétaires pour organiser des événements. Et les hôtes peuvent être rappelés à l'ordre s'ils ne le précisent pas dans leur règlement intérieur. La société a également mis en place des lignes directes pour mettre plus rapidement en relation voisins et agents municipaux en cas de problème.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tourisme Connecté Airbnb
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants