1 min de lecture Airbnb

Airbnb : après une fusillade meurtrière, la plateforme durcit son règlement

Une fusillade meurtrière lors d'une soirée organisée dans une location Airbnb a débouché sur une véritable prise de conscience de la part de la firme.

La plateforme de location Airbnb (illustration)
La plateforme de location Airbnb (illustration) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Noé Blouin et AFP

C'est un thème récurrent de la rubrique des faits divers, les soirées organisées dans des locations Airbnb sans l'accord du propriétaire devraient désormais se faire plus rares.

"À partir d'aujourd'hui (vendredi 1 novembre), nous allons interdire 'les maisons se présentant comme des endroits pour faire la fête' et allons redoubler d'efforts pour lutter contre les fêtes non autorisées", a indiqué Brian Chesky, le PDG et co-fondateur de Airbnb, sur Twitter.

Pour ce faire, l’entreprise américaine va augmenter le "contrôle manuel" des réservations signalées comme suspectes par le système automatique de détection des risques. Elle va également créer une équipe destinée à réagir rapidement en cas de problèmes. Cette dernière pourra prendre des sanctions immédiates contre les utilisateurs qui ne respecteraient pas les nouvelles règles concernant les soirées.

Drame en Californie

À l'origine de ses nouvelles mesures de sécurité, un drame survenu en Californie, le 31 octobre dernier. Pendant une fête d'Halloween, qui se déroulait dans une maison louée sur la plateforme, une fusillade a éclaté. Cinq personnes ont perdu la vie et plusieurs autres ont été blessées. Invités sur les réseaux sociaux, une centaine de convives étaient présents lors de cette soirée.

À lire aussi
L'application Airbnb sur smartphone tourisme
Airbnb veut équiper les locations de détecteurs de bruit pour empêcher les fêtes sauvages

Interrogé par le San Francisco Chronicle, le propriétaire des lieux a déclaré que la femme à laquelle il avait laissé les clés, lui avait dit vouloir faire venir douze membres de sa famille. Prévenu par des voisins de nuisances sonores, il a appelé la police après avoir observé sur des caméras de sécurité qu'il y avait bien plus d'une douzaine dans sa maison. "Ce qui s'est passé jeudi soir à Orinda, en Californie, est horrible", a écrit Bryan Chesky, qualifiant plus tard cet événement de "tragédie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Airbnb Faits divers Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants