2 min de lecture Agriculture

Agriculture : Ombrea, une start-up contre la sécheresse

Finaliste du prix Business with Attitude, organisée par le Madame Figaro en partenariat avec RTL, la start-up Ombrea, créée en 2016, cherche à mettre l'intelligence artificielle au service d'une agriculture respectueuse de l'environnement en créant de l'ombre.

Micro générique Switch 245x300 RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Agriculture : Ombrea, une start-up contre la sécheresse Crédit Image : FRANCOIS LO PRESTI / AFP | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Quentin Marchal

Pour sa quatrième édition, le prix Business with Attitude, organisée par Le Figaro Madame avec le concours de RTL, vise à récompenser des femmes entrepreneurs engagées dans des projets audacieux et innovants. Parmi les cinq finalistes figure Julie Davico-Pahin, co-fondatrice de la startup Ombrea, qui cherche à mettre l'intelligence artificielle au service d'une agriculture respectueuse de l'environnement.

Sa startup est née à l'été 2016 lorsque son père Christian, agriculteur,  a perdu un quart de sa production en l'espace de deux mois seulement à cause de la sécheresse. À partir de ce constat et sachant que chaque année les épisodes climatiques rendaient la culture de plus en plus difficile, Julie Davico-Pahin et ses associés ont décidé de "chercher à se procurer un outil permettant de pérenniser l'exploitation. "Mais on ne l'a pas trouvé donc on a décidé de le construire", explique l'entrepreneure. 

C'est ainsi qu'a été lancée l'aventure d'Ombrea. "Le principe, c'est que l'on va faire de la régulation climatique au-dessus des cultures qui ne poussent pas sous serre avec un système d'ombrières qui vont s'ouvrir et se refermer au-dessus des cultures pour moduler l'ombre et ajuster la lumière, la température et l'humidité" explique la co-fondatrice de la startup.

Développer les cultures dans des conditions optimales

Le système d'Ombrea permet donc de réguler les cultures avec des conditions climatiques optimales pour leur développement grâce à l'intelligence artificielle. Sans elle, Julie Davico-Pahin estime que "ce serait plus compliqué parce que l'intelligence artificielle apporte la précision". Elle précise "qu'il ne suffit pas d'ouvrir et de fermer en faisant de l'ombre sur des cultures pour pouvoir faire en sorte qu'elles grandissent dans de bonnes conditions".

À lire aussi
Un stand de fruits et légumes sur un marché (illustration) fruits et légumes
Coronavirus : le prix des fruits et légumes a explosé en 2020

L'entrepreneuse estime qu'à l'heure actuelle, créer de l'ombre est "indispensable" car "c'est l'impératif que rencontre les vignerons". Grâce à sa méthode, les vignerons ont notamment réussi à gagner un degré sur les vendanges qui ont eu lieu cette année.

Elle affirme que la création d'Ombrea va "au-delà de son engagement personnel" pour l'environnement. "On travaille en lien avec l'agriculture, surtout parce qu'il y a un passif dans ma famille et c'est quelque chose qui me tient énormément à cœur" précise-t-elle en ajoutant que "les solutions existent, on va les porter parce que le milieu agricole est aujourd'hui dans une situation telle qu'il faut vraiment se saisir de la question".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Sécheresse Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants