1 min de lecture Économie

Affaire Ghosn : Jean-Dominique Senard veut faire "table rase du passé"

INVITÉ RTL - Jean-Dominique Senard, le nouveau patron de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, veut "faire table rase du passé". Au sujet de l'affaire Ghosn, il appelle au "respect de la présomption d'innocence" et souhaite "simplement protéger l'entreprise".

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Affaire Ghosn : Jean-Dominique Senard appelle au respect de la présomption d'innocence Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Sarah Ugolini

Après trois mois à la tête de Renault-Nissan-Mitsubishi, Jean-Dominique Senard assure ce lundi 15 avril au micro de RTL  qu'"il n'y a pas de volonté de domination" à l'égard de Nissan. "Les choses fonctionnent bien avec Nissan et Mitsubishi", précise-t-il. Après le scandale judiciaire sans précédent Carlos Ghosn, Jean-Dominique Senard "voudrai(t) qu'on fasse table rase du passé et qu'on pense un peu à l'avenir" pour retrouver l'esprit de l'Alliance. Le nouveau patron de Renault-Nissan-Mitsubishi veut en effet réinstaurer une sorte de respect à l'égard de ses partenaires Nissan et Mitsubishi et appeler au calme. "J'ai passé une grande partie de mes jours et de mes nuits à remettre l'alliance à l'endroit", assure-t-il. 

Concernant le traitement judiciaire de Carlos Ghosn au Japon, le nouveau patron de l'Alliance a confessé "qu'à titre personnel on ne peut souhaiter ça à personne". Il assure néanmoins que l'enquête interne lancée par l'Alliance n'est pas là pour juger. "Nous ne sommes pas là pour nous ériger en juge", tient-il à réaffirmer. "En revanche, lorsqu'un certain nombre de faits sont mis sous vos yeux et lève des questions en lien avec l'objet social de l'entreprise, il est du devoir du conseil et de son président de le signaler aux autorités judiciaires", reconnaît Jean-Dominique Senard. 

Le conseil n'est juge ni partie, il doit simplement protéger l'entreprise

Jean-Dominique Senard, le nouveau patron de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.
Partager la citation

Le nouveau patron de l'Alliance appelle toutefois au "respect de la présomption d'innocence". À ses yeux, "le conseil (d'administration de l'Alliance, ndlr) n'est juge ni partie, il doit simplement  protéger l'entreprise". Si Jean-Dominique Senard reconnaît qu'il y a des systèmes judiciaires qui ne sont "pas chaleureux", il ne souhaite pas lancer de message public, car cela aurait pour conséquence selon lui d'obtenir "l'inverse de ce que l'on recherche". Le patron de l'Alliance ne souhaite pas s'opposer franchement à la justice japonaise et ménage les susceptibilités. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Renault Nissan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797431614
Affaire Ghosn : Jean-Dominique Senard veut faire "table rase du passé"
Affaire Ghosn : Jean-Dominique Senard veut faire "table rase du passé"
INVITÉ RTL - Jean-Dominique Senard, le nouveau patron de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, veut "faire table rase du passé". Au sujet de l'affaire Ghosn, il appelle au "respect de la présomption d'innocence" et souhaite "simplement protéger l'entreprise".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/affaire-ghosn-jean-dominique-senard-veut-table-rase-du-passe-7797431614
2019-04-15 08:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SE6yySHJrAxY85uQ51agnQ/330v220-2/online/image/2019/0415/7797431628_jean-dominique-senard-le-nouveau-patron-de-l-alliance-renault-nissan-mitsubishi.jpg